Passer au contenu principal

Rafraîchir la ville«Il est impossible de planter des arbres partout»

Pour Peter Gallinelli, maître d’enseignement à l’Hepia, il faut créer de l’ombre «différemment».

Le professeur Peter Gallinelli dans son bureau de la Haute École du paysage, d’ingénierie et d’architecture de Genève (Hepia).
Le professeur Peter Gallinelli dans son bureau de la Haute École du paysage, d’ingénierie et d’architecture de Genève (Hepia).
Laurent Guiraud

Un véritable casse-tête. Comment rafraîchir des quartiers qui n’ont pas été bâtis en tenant compte du réchauffement climatique? Maître d’enseignement et chercheur au Laboratoire énergie, environnement et architecture de l’Hepia (Haute École du paysage, d’ingénierie et d’architecture de Genève), Peter Gallinelli est mandaté par des collectivités publiques pour étudier le microclimat local en ville et identifier les îlots de chaleur.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.