Passer au contenu principal

Portrait de Luc DuboulozIl aime toujours rire dans les vignes de Lavaux

Le Genevois de naissance a repris la codirection des vignobles de la Ville de Lausanne, comme il a repris la guitare: avec passion.

Luc Dubouloz sur la terrasse du clos des Abbayes, en Dézaley.
Luc Dubouloz sur la terrasse du clos des Abbayes, en Dézaley.
Florian Cella/24 heures

Il grimace à peine pendant la rencontre malgré la douleur. Luc Dubouloz est tombé une dizaine de jours plus tôt dans l’escalier du chalet qu’il loue au val d’Anniviers, se fracturant trois côtes et souffrant d’un pneumothorax. Le quinquagénaire est un dur à la peine et il ne se plaint pas, même quand il grimpe lentement la pente ultraraide qui monte au clos des Abbayes, en plein Dézaley. Un vigneron, ici, a l’habitude des déclivités. Et cela fait un moment que le Genevois arpente ces vignobles classés à l’Unesco, dans deux domaines d’abord, puis pour la Ville de Lausanne depuis 2011.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.