Passer au contenu principal

SurveillanceSur le Net, les mots dangereux sont un mythe

Ecrire les mots «bombe» et «attentat» dans un courriel ne fait pas de vous un terroriste interdit d'entrée aux Etats-Unis. Un expert tord le cou à une légende urbaine qui agite régulièrement le Web.

Peut-on encore échanger des mails, et faire n’importe quelle recherche sur Google, sans risquer de se faire interdire l’entrée aux Etats-Unis? Les services de renseignement américains ouvrent l’œil, surveillant dans le cadre du programme Prism les échanges électroniques sur de nombreuses plates-formes (Google, Microsoft, Apple, Facebook, etc.). Une mère de famille new-yorkaise vient d'en faire la spectaculaire expérience.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.