Passer au contenu principal

Les Français contestent la paternité du Web aux Suisses

Le Web a été conçu au CERN, centre de recherches transfrontalier. Mais la bataille fait rage entre la Suisse et la France pour savoir de quel côté de la frontière le World Wide Web a vu le jour.

Le World Wide Web est né au CERN. Personne ne le contredira. Le 6 août 1991, le britannique Tim Berners-Lee met en ligne le premier site de l’histoire. Vingt ans plus tard, Rue89 jette un pavé dans la mare avec ce titre provocateur: «le Web n’a pas été inventé en Suisse… mais en France». Selon le site d’informations français, la Toile a bien vu le jour au CERN, mais sur la partie française de cette structure, qui enjambe la frontière franco-suisse en de nombreux endroits.

L’interview de Tim Berners-Lee, diffusée par le blogueur David Galbraith, semble avoir inspiré les patriotes de Rue89. Le chercheur y précise avoir réalisé la majeure partie de son labeur dans le «Building 31 », petit bureau situé… à quelques mètres par-delà la frontière suisse, sur le territoire français. «C’est là que j’ai eu l’idée du projet et développé le code de programmation du World Wide Web», confie-t-il. En outre, son domicile, où il travaillait également sur le projet, est niché dans la petite bourgade française de Cessy, elle aussi tout proche de la frontière suisse. Alors, français, le Web ? Pas si vite.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.