Passer au contenu principal

Réseaux sociauxUn buzz contre le cancer fait son retour sur Facebook

Le message avait déjà surgi en 2011. Il est revenu depuis quelques jours sur les murs Facebook, mais décliné de 1001 façons et jamais expliqué: «Je vais vivre à...». Un buzz pour une mobilisation contre le cancer du sein.

Après une première apparition à l'automne 2011, une mystérieuse phrase resurgit depuis quelques jours sur Facebook.
Après une première apparition à l'automne 2011, une mystérieuse phrase resurgit depuis quelques jours sur Facebook.
Dado Ruvic, Reuters
Partie des utilisatrices du réseau social, elle annonce que son auteur(e) part vivre quelques mois dans une ville ou un pays étranger.
Partie des utilisatrices du réseau social, elle annonce que son auteur(e) part vivre quelques mois dans une ville ou un pays étranger.
Robert Galbraith, Reuters
La force des réseaux sociaux sur internet et le pouvoir viral du web permet de toucher un maximum de personnes, mais le but de sensibiliser à la cause est-il atteint? C'est la question que posent les spécialistes des réseaux sociaux.
La force des réseaux sociaux sur internet et le pouvoir viral du web permet de toucher un maximum de personnes, mais le but de sensibiliser à la cause est-il atteint? C'est la question que posent les spécialistes des réseaux sociaux.
Robert Galbraith, Reuters
1 / 5

Tout a débuté voici quelques jours. Un premier «Je vais vivre à Londres pendant…» sur le mur Facebook d'une amie. Sans explication, sans développement. Certains amis s'empressent de cliquer sur «J'aime» ou de commenter, tantôt pour interroger, tantôt pour saluer ce choix, souvent pour en demander les raisons.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.