Les Suisses sont les plus généreux avec les artistes

Droit d’auteurLe téléchargement est-il un danger pour la culture? Un cycle de conférence et une table ronde sont organisés vendredi à l’ECAL, alors qu’une étude internationale vient bousculer les clichés.

En 2011, les Suisses ont payé en moyenne 28,4 francs de droits d'auteurs. La moyenne mondiale est à 1,34 francs.

En 2011, les Suisses ont payé en moyenne 28,4 francs de droits d'auteurs. La moyenne mondiale est à 1,34 francs. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ce vendredi a lieu la Journée suisse contre la contrefaçon (Stop Piracy Day). Pour marquer l’événement, la Confédération et l’alliance contre le piratage sur internet organisent dans les locaux de l’ECAL à Renens (VD), un cycle de conférence et une table ronde (Programme). L’intitulé de la manifestation: «Internet: gratuité totale? Y regarder de près ou détourner le regard?» et le titre des exposés laisse entrevoir la couleur idéologique des discussions. Pas sûr que le membre du Parti pirate invité à défendre son point de vue lors de la table ronde puisse équilibrer le débat.

Polarisation idéologique

Cette polarisation des discussions est typique du sujet. Les études sur l’impact du téléchargement de musique et autres contenus piratés depuis des sources illégales se suivent, soulignant ses effets tantôt bénéfiques, tantôt négatifs sur l'industrie du divertissement. Pour tenter de tirer les choses au clair et mettre tout le monde d’accord, la Confédération a mis sur pied un groupe de travail, AGUR 12, qui doit trouver des solutions pour concilier téléchargement et rémunération des artistes. Ses conclusions sont attendues fin 2013.

Suisses champions du droit d’auteur

En attendant, des études et des statistiques viennent bousculer les idées reçues. Le tout frais rapport de la Confédération Internationale des Sociétés d'Auteurs et Compositeurs (à laquelle appartiennent SUISA, SuissImage, la SSA et ProLitteris) relève que la perception du droit d’auteur n’a cessé de progresser depuis 2003.

Et que les Suisses sont les plus généreux avec les artistes. En 2011, la perception annuelle s’est élevée à 23,3 euros (28,4 francs) par tête helvétique, devant la Danemark (23,1 euros) et la France (15,7 euros), pour une moyenne mondiale à 1,1 euro (1,34 franc). Comparée au PIB du pays, cette somme place toutefois la Suisse à la 21e place d’un classement où Français, Américains et Allemands se partagent les trois premières places.

Quelles en sont les implications pour la scène culturelle suisse? Le débat est ouvert.

Créé: 21.03.2013, 16h05

Articles en relation

222'000 dollars d'amende pour téléchargement illégal

Etats-Unis La Cour suprême a refusé de se saisir du cas d'une mère de famille condamnée à payer 222'000 dollars (208'000 francs) pour avoir téléchargé illégalement des chansons sur Internet. Plus...

Les disques sont toujours moins populaires en Suisse

concurrence Supplantées par le téléchargement, les ventes de disques continuent de baisser en Suisse. En dix ans, le chiffre d'affaires total de la branche a été divisé par trois. Plus...

La lutte contre le téléchargement se durcit

Etats-Unis Les grands fournisseurs américains d’accès à internet mettent en place un système controversé pour empêcher les téléchargements illégaux de musique et de films. Plus...

Mega, nouveau paradis du piratage

téléchargement Kim Dotcom, s'est excusé mardi des ratés de son nouveau site de partage de fichiers, baptisé Mega. Malgré les lenteurs, fichiers personnels et films piratés y affluent. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La débâcle du PLR
Plus...