Le streaming fait sa place en Suisse

ConsommationBien que la télévision et la radio restent les médias les plus populaires, les services à la demande séduisent les jeunes.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

En Suisse, les services de streaming tels que Netflix ou Spotify sont de plus en plus utilisés, en particulier par les jeunes. La télévision et la radio restent toutefois les médias les plus populaires dans l'ensemble de la population, selon une enquête.

Netflix a notamment fortement augmenté son nombre d'utilisateurs cette année. Le service de streaming vidéo a enregistré près de 600'000 nouveaux abonnés et compte aujourd'hui 1,5 million d'utilisateurs occasionnels. C'est le résultat du digiMonitor 2018 du groupe d'intérêts médias électroniques (IGEM) publiée mercredi. Le service de streaming musical Spotify compte 1,3 million d'utilisateurs.

Plus de la moitié des jeunes de 15 à 24 ans regardent au moins occasionnellement des films ou des séries sur Netflix. Spotify touche un public un peu moins large, mais ce canal est utilisé plus intensivement.

Télévision et radio en tête

Ces nouvelles offres sont pourtant encore à la traîne par rapport aux médias traditionnels: 92 % des personnes interrogées ont déclaré regarder la télévision occasionnellement, et 62 % le font quotidiennement. Pour la radio, c'est de 91 % pour les utilisateurs occasionnels et de 66 % pour les utilisateurs quotidiens.

Vient ensuite la plateforme de vidéos en ligne YouTube avec une utilisation occasionnelle de 66 % et une utilisation quotidienne de 25 %. Selon l'étude, cela représente deux millions d'utilisateurs de moins que pour la télévision. De ce point de vue, les médias classiques sont toujours ceux qui atteignent le plus de consommateurs.

Malgré l'abondance de nouvelles offres numériques, les séances de cinéma restent populaires auprès de l'ensemble de la population : au cours des six derniers mois, 48 % des personnes interrogées se sont rendues au moins une fois dans les salles obscures et chez les moins de 25 ans, ce chiffre atteint même 80 %.

Facebook continue de vieillir

Le service de messagerie WhatsApp touche presque tous les jeunes avec 96% d'entre eux qui l'utilisent de temps en temps et 89 % tous les jours. Suivent ensuite les réseaux sociaux Instagram avec 73 % d'utilisateurs occasionnels et Snapchat avec 71 % d'utilisateurs occasionnels.

En comparaison, Facebook continue de perdre du terrain: il y a quatre ans, plus de 80% des jeunes y étaient occasionnellement actifs, mais aujourd'hui, ce chiffre se situe autour de 50%. Le nombre d'utilisateurs quotidiens a même diminué de plus d'un quart (26,9 %). L'utilisateur moyen de Facebook a aujourd'hui 40 ans, soit huit ans de plus que l'utilisateur moyen d'Instagram et 15 ans de plus que celui de Snapchat.

L'IGEM digiMonitor est publié chaque année depuis 2014. Pour 2018, il a été réalisé sur la base d'un sondage téléphonique auprès de 1772 personnes âgées de 15 ans et plus en Suisse alémanique et romande. La marge d'erreur est de 2,3 %. (ats/nxp)

Créé: 21.11.2018, 16h14

Articles en relation

Le streaming forfaitaire toujours plus en vogue

Technologie Une étude publiée vendredi dévoile les habitudes des jeunes internautes suisses et les nouvelles modes de consommation. Plus...

Netflix mise 1 milliard de dollars de plus aux USA

Streaming Netflix va investir 1 milliard de dollars supplémentaires au Nouveau-Mexique et créer 1000 emplois. Plus...

Amazon enclenche la vitesse supérieure

Télévision Le géant américain a investi de gros moyens pour concurrencer Netflix sur le marché des séries en streaming. Plus...

Google et Ubisoft testent le jeu vidéo en streaming

Etats-Unis A l'occasion de la sortie du jeu «Assassin's Creed Odyssey» développé par Ubisoft, Google va tester son système de streaming de jeux vidéo. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Amherd, première femme à la tête de l'armée suisse
Plus...