Passer au contenu principal

Netflix à l’épreuve de la concurrence

Keystone

Depuis le 12 novembre, Netflix n’est plus seule. Bien sûr, la plus célèbre plateforme de vidéos à la demande ne l’a jamais vraiment été - on pense notamment à son concurrent Amazon Prime - mais, depuis son lancement en 2007, elle est devenue le synonyme des soirées séries devant son écran. On parle de plus de 150 millions d’adeptes du #netflixandchill - «glander devant Netflix» - au niveau mondial.

Oui mais voilà, il semblerait que novembre ait marqué un tournant dans la jeune histoire de la vidéo à la demande en ligne. La plateforme Disney+, du géant du même nom, a été lancée le 12 novembre aux États-Unis, au Canada et aux Pays-Bas. Apple TV+ l’a précédé de quelques jours et on attend HBO Max pour 2020. Autant dire que Netflix va devoir apprendre à partager. À titre indicatif, l’application Disney+ a été téléchargée 15,5 millions de fois en novembre aux États-Unis et des analystes prévoient une baisse de quatre millions d’abonnés premium de Netflix en 2020.

Et le consommateur dans tout ça? Le voilà voué à évoluer dans un univers multi plateformes à l’offre explosée. S’il veut continuer à regarder Friends? Il devra passer chez HBO Max. Pour la saison 4 de Stranger Things? Ce sera Netflix bien sûr. Quant à Disney? La société mise déjà sur ses licences historiques, Star Wars en tête.

Face au risque de la multiplication des abonnements, l’utilisateur pourra toujours se consoler en espérant une baisse de leur prix. À ce titre Disney est arrivé avec une offre d’essai à 7 euros par mois aux Pays-Bas, quand Netflix se facture entre 8 et 12 euros au même endroit. Autre satisfaction potentielle: il n’y aura pas de place pour la baisse qualitative. Dans un monde hyper concurrentiel, les succès futurs se gagneront sur le terrain de la production originale. Avec De Niro et Pacino à l’affiche de The Irishman, Netflix a rappelé en novembre, qu’elle n’était pas prête à rendre les armes.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.