Passer au contenu principal

TechnologieVoici la montre connectée «made in Valais»

La «B55 Connected» est en train d'être finalisée. Elle sera commercialisée cet automne.

La montre connectée valaisanne est différente de celle d'Apple.
La montre connectée valaisanne est différente de celle d'Apple.
www.breitling.com

La nouvelle montre connectée de Breitling est en grande partie valaisanne. Soprod, du groupe Festina, l'a développée en collaboration avec d'autres partenaires valaisans. Un exemple de synergies présenté jeudi 25 juin à Sion.

L'histoire débute en 2012. A cette date, la Société de production horlogère (Soprod), basée à Sion, approche la haute école d'ingénierie de la HES-SO Valais. Ensemble, et soutenues financièrement par la fondation valaisanne pour l'innovation The Ark, elles développent un mouvement analogique quartz connecté, dont les aiguilles sont pilotées via Bluetooth LE (low energy) par une application iPhone.

Dès 2014, deux autres acteurs valaisans entrent dans la danse: l'institut Icare, qui conçoit et développe les applications mobiles, et la PME informatique Iomedia, qui réalise le design des applications mobiles de la Breitling «B55 Connected».

La montre, élément principal

Le but de la marque horlogère helvétique est de proposer une montre connectée, dont le garde-temps reste l'élément principal. Pas question d'en faire un «gadget imprécis». La montre est connectée à Internet via le smartphone. Toutes les fonctions de la première peuvent être pilotées via l'application mobile.

Il est par exemple possible de récupérer, visualiser et partager toutes les données. La montre peut se régler automatiquement sur un nouvel horaire, vibrer ou sonner pour indiquer l'arrivée d'un message ou encore signaler un rendez-vous à ne pas oublier.

Différente de l'Apple Watch

La montre connectée valaisanne est différente de celle d'Apple: «Elle est analogique alors que l'Apple Watch est digitale. De plus, notre batterie a une durée de vie beaucoup plus longue», a indiqué Medar Rieder.

Le professeur à la HES-SO souligne également une différence de concept: alors que la montre du groupe à la pomme est «un clavier déporté qui peut afficher l'heure», le nouveau garde-temps intelligent de Breitling est «une montre avec des valeurs ajoutées».

La B55 est en train d'être finalisée. Elle sera commercialisée cet automne.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.