Lara Croft fait escale en enfer

Jeu vidéoAttention blockbuster! «Tomb Raider» raconte dans un jeu époustouflant la naissance de son héroïne Lara Croft.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ils sont rares les jeux qui prennent aux tripes et font naître de l’empathie. «Tomb Raider» est de cette trempe. Résolument adulte, intelligent, et puissant.

On ne présente plus Lara Croft. Depuis 2006, l’héroïne a vendu plus de 35 millions de jeux. Si jusqu’ici cette grande dame du jeu vidéo était surtout connue pour sa poitrine généreuse et ses galipettes agiles, c’est un tout autre visage que montre l’aventurière dans «Tomb Rider», sorti mardi sur consoles et PC.

Lara avant d’être Croft

Et pour cause. Le jeu en forme de quête initiatique se penche sur les origines de Lara Croft. Agée de 21 ans, la jeune archéologue tient plus de la lettreuse à lunettes que de la tueuse agile.

Propulsée en plein cauchemar la jeune femme ne tardera pas apprendre le métier à la dure. Son légendaire top bleu ciel se trouve rapidement taché de sang, de boue et de larmes. Tout bascule lorsque le navire où ont embarqué Lara et son équipe scientifique s’échoue sur une île aussi mystérieuse inhospitalière perdue dans une version japonisante du triangle des Bermudes.

C’est que la jeune femme n’est pas la première à faire naufrage sur ce sinistre rocher et les autres rescapés, membres d’un culte étrange, ne semblent avoir qu’une idée en tête: lui faire la peau. Bad trip garanti. Lara Croft échappe de justesse à un viol et envoie une balle dans la tête de son agresseur. Son premier mort. La scène est crue, brutale. Et gare au joueur qui échouerait à entrer la bonne combinaison de touche. En cas d’échec, c’est la jeune étudiante qui se prend une balle en pleine tête, dans un réalisme qui confine presque au malaise.

Dans la peau de la victime

Fragile et vulnérable, l’apprentie héroïne transforme sa faiblesse en rage de vivre, tissant au passage un lien fort avec le joueur. De l’autre côté de l’écran, on souffre avec Lara, on serre les dents lorsqu’elle se blesse, on agrippe la manette lorsqu’elle se fait transpercer par une flèche. Un bel exemple d’empathie qui rappelle le célèbre jeu «Heavy Rain» sans toutefois l’égaler.

Car la souffrance n’est pas tout. Lara Croft va prendre le dessus, sortir ses épines et apprendre à maîtriser des armes (arc, piolet, fusil et pistolet) toujours plus meurtriers. Il n’en faudra pas moins pour survivre sur son rocher hostile, cousin de l’île de «Lost» qui combine bunkers de la Seconde Guerre mondiale, ruines antiques, cimetière d’épaves et anomalies météorologiques.

Film d’action interactif

L’histoire se dévoile au rythme de scènes haletantes et spectaculaires qui laissent une place secondaire à l’exploration malgré la présence de nombreuses quêtes annexes. Véritable film d’action interactif ce jeu est nettement plus proche d’«Uncharted» que d’«Assassins Creed».

«Tomb Raider» qui figurait parmi les jeux les plus attendus du moment est à la hauteur des espérances. La critique est unanime: il sera difficile de lâcher la manette avant d’avoir emmené Lara au bout de son calvaire.

Tomb Raider/PS3, Xbox 360, PC/18 ans

(nxp)

Créé: 08.03.2013, 15h30

Articles en relation

La chasse aux vampires est ouverte

Jeu vidéo La vénérable série «Castlevania» fait une escale réussie sur la console portable de Nintendo. Un coup de fouet bienvenu pour les amateurs d’action et d’exploration sur petit écran. Plus...

Ken le survivant, 30 ans, 7 cicatrices et toutes ses dents

Jeu vidéo Kenshiro, le héros de la série «Ken le survivant», revient faire exploser des têtes dans un jeu de combat aussi gore que jadis le dessin animé du «Club Dorothée». Plus...

Dix ans après, le jeu mythique «SimCity» fait son retour

Jeu vidéo Les fans de SimCity brûlent d'impatience: dès jeudi, le célèbre jeu vidéo de construction revient avec plusieurs nouveautés à la clé, dont la possibilité de jouer en réseau. Plus...

«Crysis 3» plonge dans la crise

Jeu vidéo Fidèle à ses bandes-annonces prometteuses, le dernier rejeton de la série «Crysis» est graphiquement superbe. Sa jouabilité en revanche laisse à désirer. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

De nombreux morts dans un attentat en Egypte
Plus...