«Assassin’s Creed» fait voile avec les pirates

Jeux vidéoLe nouveau jeu événement de la franchise «Assassin’s Creed» s’est choisi pour décor l’univers de pirates. Une réussite absolue qui sort ce mardi 29 octobre.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les Assassins hissent le pavillon noir. Sous-titré «Black flag», le nouveau jeu de la série «Assassin’s Creed» se déroule cette fois-ci dans les Antilles du 18e siècle, durant l’âge d’or de la piraterie.

Plages paradisiaques, cartes au trésor, jambes de bois et bouteilles à la mer: aucun classique du genre n’a été oublié. Dans cette coulisse immédiatement accrocheuse, le joueur incarne Edward Kenway, modeste marin devenu pirate par appât du gain et Assassin presque par hasard. Les motivations et la psychologie de ce nouveau héros en font l’un des plus intéressants de la série.

La part belle aux missions marines

L’histoire principale, centrée sur la lutte entre la société secrète des Assassins contre celle des Templiers, se mêle ici à l’utopie pirate d’une société égalitaire. Entre les missions d’assassinat, d’infiltration et d’exploration, les ingrédients qui font le succès d’«Assassin’s Creed» sont tous au rendez-vous, avec une part belle réservée aux batailles navales et aux activités de piraterie, univers oblige. Mention spéciale pour les missions de chasse à la baleine et de plongée sous-marine.

La gestion et l’équipement des bateaux, la stratégie d’abordage et les activités commerciales rappellent fortement le classique «Sid Meier’s Pirates», un jeu d’ordinateur sorti il y a plus de 25 ans, et disponible aujourd’hui sous forme d’application mobile. Les amateurs apprécieront.

Un goût de sel sur les lèvres

«Assassin’s Creed IV: Black Flag» sent résolument l’aventure et la poudre. Il est si prenant qu’il laisse presque un goût de sel sur les lèvres du joueur. Plus épique que le précédent volet qui thématisait la révolution américaine, il surfe sur un thème à la mode, popularisé notamment par les films «Pirates de Caraïbes», sans perdre son âme pour autant.

Il est sans hésiter l’un des meilleurs jeux de l’année.

«Assassin’s Creed IV: Black Flag» - 18 ans – PS3, Xbox 360, Wii U (et bientôt PC et consoles Next Gen)

(nxp)

Créé: 29.10.2013, 11h37

Articles en relation

Faites connaissances avec les assassins

Jeux vidéo «Assassin’s Creed» est devenu en 6 ans une série incontournable de même qu’une référence culturelle. Le prochain jeu sort le 29 octobre. Voici tout ce que vous devez savoir pour ne pas passer à-côté du phénomène. Plus...

«Assassin’s Creed» fait sa révolution

Jeux vidéo Assassins et Templiers reprennent du service aujourd’hui en pleine guerre d'indépendance des Etats-Unis. Le jeu événement «Assassin's Creed III» sort aujourd'hui en Europe. Un bijou. Plus...

Le jeu «Assassin's Creed» bientôt dans les salles de cinéma

Adaptation Ubisoft va porter sur les écrans sa série à succès, a-t-on appris lundi auprès de l’éditeur français de jeux vidéo. Dans le premier rôle, l’acteur Michael Fassbender, valeur montante à Hollywood. Plus...

Galerie photo

Petit guide d'«Assassin's Creed» pour les novices

Petit guide d'«Assassin's Creed» pour les novices Le prochain volet du jeu «Assassin's Creed», sort mardi 29 octobre. Voici tout ce que vous devez savoir.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Donald à l'ONU
Plus...