Passer au contenu principal

Le high-tech prend la clé des champs

Notre agriculture a un polichinelle dans le terroir: le numérique. Une poignée d’agriculteurs du cru convertis aux nouvelles technologies nous expliquent en quoi cela a changé leur quotidien.

Marc Zeller est un agriculteur connecté: il gère sa production de biogaz comme sa production de lait depuis son smartphone.
Marc Zeller est un agriculteur connecté: il gère sa production de biogaz comme sa production de lait depuis son smartphone.
STEEVE IUNCKER

«Pour rien au monde je ne reviendrais en arrière», assène Marc Zeller, éleveur de vaches à la Ferme des Grands-Bois, à Satigny. On le comprend: toutes les données importantes qui concernent son exploitation tiennent dorénavant dans le creux de sa poche. Là où le quotidien de son père avant lui n’était que levers aux aurores, huile de coude, mesures et calculs savants, le sien s’est considérablement allégé. Pour le prouver, il sort son smartphone, tapote nonchalamment sur l’écran, peste un moment sur la faiblesse du réseau satignote avant d’exhiber sous nos yeux ahuris courbes, chiffres et diagrammes. Ainsi donc, Internet est bel et bien dans le pré.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.