Passer au contenu principal

«Les montres connectées ne sont pas une révolution»

La Suisse est-elle en train de rater le train des montres connectées, alors que les géants de l’électronique préparent tous leur modèle? Interview de Thierry Brandt, rédacteur en chef du trimestriel The Watches Magazine.

La Suisse s'y connaît pourtant en montres connectées. En 2004(!), Swatch lançait un modèle Paparazzi, capable d'afficher des messages de MSN. Bill Gates (à dr.) en personne avait participé au lancement du produit.
La Suisse s'y connaît pourtant en montres connectées. En 2004(!), Swatch lançait un modèle Paparazzi, capable d'afficher des messages de MSN. Bill Gates (à dr.) en personne avait participé au lancement du produit.
Keystone
1 / 1

La planète high-tech vibre au rythme des annonces et rumeurs concernant les montres connectées d’Apple, Microsoft, Sony & Co. De leur côté, les analystes tablent sur une explosion du marché en 2014, plus 900%, avec 5 millions de «smart watch» vendues. «Le segment smart watch constituera la catégorie de produit la plus importante du marché de l’électronique depuis celle des tablettes initiée par l’iPad», estime le cabinet Canalys.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.