Facebook supprime près de 600 pages

High-TechPour lutter contre la désinformation à l'approche des élections américaines, Facebook a supprimé près de 600 pages.

Facebook a mis en pièce une cellule de crise afin que le réseau social ne soit pas utilisé pas utilisé pour interférer dans les prochaines élections au Brésil et aux Etats-Unis.

Facebook a mis en pièce une cellule de crise afin que le réseau social ne soit pas utilisé pas utilisé pour interférer dans les prochaines élections au Brésil et aux Etats-Unis. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Facebook a indiqué jeudi avoir fermé 559 pages et 251 comptes ayant enfreint ses règles contre le spam. Parmi les malvenus figurent des «usines à publicité» prétendant être des forums de débats politiques. Le réseau social s'efforce d'empêcher que sa plateforme soit utilisée pour semer désinformation et division à l'approche des élections américaines de mi-mandat en novembre.

Facebook a fermé les pages et comptes en question pour avoir violé de manière répétée ses conditions d'utilisation contre le spam et «les comportements inauthentiques coordonnés», ont écrit le chef de la cybersécurité de Facebook, Nathaniel Gleicher, et le responsable produits Oscar Rodriguez, dans un post de blog.

«Beaucoup utilisaient de faux comptes ou plusieurs comptes avec le même nom et postaient d'énormes quantités de contenu à travers un réseau de groupes et de pages (sur Facebook, NDLR) pour diriger le trafic vers leurs sites», ont-ils expliqué. «Beaucoup ont utilisé les mêmes techniques pour que leur contenu semble plus populaire sur Facebook qu'il ne l'était vraiment».

D'autres pages et comptes fermés étaient «des usines à publicités» utilisant Facebook pour faire croire aux utilisateurs qu'elles étaient des forums de débats politiques, selon les deux responsables.

«Mieux préparé»

Facebook est en train de mettre sur pied une cellule de crise dans son siège de la Silicon Valley pour que le réseau social ne soit pas utilisé pour interférer dans les prochaines élections au Brésil et aux Etats-Unis.

Et ses équipes préparent des réponses à des scénarios potentiels. Parmi ceux-ci figurent une vague de fausses informations ou des campagnes pour faire croire aux gens - à tort - qu'ils peuvent voter par texto, selon des responsables.

Facebook veut empêcher la répétition de la manipulation d'électeurs qui a eu lieu avant l'élection présidentielle en 2016 aux Etats-Unis, remportée par Donald Trump. Le patron du réseau social, Mark Zuckerberg, a récemment assuré que Facebook était «mieux préparé» contre les tentatives d'ingérences, alors que planent de nouvelles menaces sur les législatives américaines de novembre. (ats/nxp)

Créé: 12.10.2018, 01h41

Dossiers

Articles en relation

Les données de 5 millions d'Européens piratées

Faille de Facebook Des pirates ont profité d'une faille du réseau social pour accéder aux informations sur les profils de 50 millions de comptes dans le monde. Plus...

Attention à l'arnaque «Top Chef» sur Facebook

Escroquerie La police met en garde contre une hausse des arnaques visant à obtenir des codes sms via des profils d'amis piratés sur le réseau social. Plus...

50 millions de comptes Facebook compromis

Piratage Le réseau social a révélé vendredi une importante faille de sécurité affectant «presque 50 millions de comptes». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Amherd, première femme à la tête de l'armée suisse
Plus...