Un écran comparable à une seconde peau

InsoliteUn Japonais a inventé un écran à LED ultra-fin et souple pouvant se coller sur la peau et échanger des messages.

Le dispositif d'un millimètre d'épaisseur permet au patient de communiquer des données médicales à son médecin resté à distance, explique l'inventeur. (Dimanche 18 février 2018)

Le dispositif d'un millimètre d'épaisseur permet au patient de communiquer des données médicales à son médecin resté à distance, explique l'inventeur. (Dimanche 18 février 2018) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un écran ultra-fin, souple comme un pansement, qu'on peut se coller sur la main pour recevoir et envoyer des messages: c'est l'invention d'un universitaire japonais, qui rêve de la voir utilisée notamment dans le domaine de la santé.

Le dispositif d'un millimètre d'épaisseur permet au patient de communiquer des données médicales à son médecin resté à distance, détaille l'inventeur, Takao Someya, professeur à l'Université de Tokyo.

Collé sur la paume ou l'arrière de la main, l'appareil pourrait également servir à envoyer des messages aux patients afin qu'ils n'oublient pas de prendre leur médicament, ou bien permettre aux petits enfants éloignés de communiquer avec leurs grands parents.

«Si vous le mettez à même la peau, vous avez l'impression qu'il fait partie de votre corps. Lorsqu'on envoie des messages à votre main, cela vous rend émotionnellement plus proche de l'expéditeur», s'enthousiasme M. Someya.

Commercialisé d'ici trois ans?

L'universitaire souligne que son invention s'avérerait particulièrement utile dans un Japon vieillissant, car elle permettrait de mettre en place une surveillance continue et non-invasive des personnes âgées dépendantes.

L'image ou les messages s'affichent sur une grille de 16 fois 24 micro-LEDs, reliées par des câbles élastiques et enchassées dans une feuille de caoutchouc. Il comprend également un capteur ultra-léger et un système de communication sans fil.

«Comme l'appareil est étirable, il permet de coller un écran sur des choses à la surface complexe, comme la peau», souligne l'inventeur. On peut le garder sur la peau une semaine, sans provoquer d'inflammation, et il est tellement léger que les utilisateurs peuvent l'oublier.

Il pourrait être utilisé par des sportifs, pour prendre connaissance de leur rythme cardiaque ou vérifier leur itinéraire pendant des courses, ou bien par des salariés qui pourraient lire des consignes d'utilisation directement sur leur main, tout en travaillant.

L'appareil, développé en partenariat avec le géant japonais de l'impression Dai Nippon, sera présenté à la rencontre annuelle de l'Association américaine pour l'avancement de la Science au Texas, ce week-end. Il pourrait être commercialisé d'ici trois ans. (afp/nxp)

Créé: 18.02.2018, 06h49

Articles en relation

Adieu la calvitie? Un remède aurait été trouvé

Japon Une nouvelle technique permettant de multiplier rapidement des follicules capillaires a été mise au point par des scientifiques. Les tests sur des humains n'ont pas encore été développés. Plus...

Des uniformes Armani pour des petits écoliers

Japon L'école d'un quartier huppé a suscité la polémique en proposant à ses élèves un nouveau costume à 690 francs. L'affaire a même été relayée au Parlement japonais. Plus...

Des trains qui «aboient» pour protéger les cerfs

Japon Des chercheurs ont testé des trains équipés de haut-parleurs qui aboient comme des chiens et qui brament comme des cerfs pour éviter les collisions avec ces derniers. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Brexit: Theresa May à Bruxelles
Plus...