Quelles données laissez-vous sur la Toile?

InternetIl est désormais possible de connaître une partie des traces que l'on laisse sur le web. Tour d'horizon des principaux sites.

Image: Archive/photo d'illustration/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'Union européenne venant de modifier sa législation en matière de protection des données, les utilisateurs helvétiques de services sur internet peuvent aussi connaître les données les concernant que les prestataires ont collectées. Et de nombreux renseignements sont directement disponibles à partir d'un PC.

Que savent vraiment Google, Microsoft, Apple, Facebook et autres Amazon de leurs millions d'utilisateurs à travers le monde? A cette question, les plus sceptiques répondront «tout» et les plus naïfs «rien d'important». Les plus réalistes trouveront pour leur part eux-mêmes la réponse en quelques clics de souris.

Google: qu'ai-je dit?

En se rendant à l'adresse https://myaccount.google.com/dashboard, il est ainsi possible de découvrir non seulement ce que l'on a fait avec les services du géant de l'internet, mais aussi ce que l'on a dit en utilisant «Okay Google».

La page https://www.google.com/maps/timeline affichera pour sa part l'historique des utilitaires de navigation et de cartographie et https://www.youtube.com/feed/history celui des vidéos visionnées sur YouTube.

Pour les utilisateurs enregistrés de Google, parcourir le tableau de bord s'apparente à la lecture de leur propre journal. Selon les services utilisés, il est leur est possible de savoir ce qu'ils ont lu, quelles apps ils ont installées, où se trouve un certain smartphone et quels fournisseurs tiers ont également accès aux données personnelles de Google.

Les utilisateurs subitement gênés par une activité du passé pourront supprimer de nombreuses entrées et aussi empêcher tout enregistrement futur. Le tableau de bord offre également la possibilité de sauvegarder en toute sécurité une liste d'adresses, la collecte de données des boutiques en ligne ou les archives photos.

Une idée utile par exemple en cas de perte de l'accès au compte Google ou lorsque des pirates auront effacé les contenus personnels dans le nuage.

Que fait mon PC?

Microsoft fournit également des informations sur les données personnelles qu'il gère. Pour en prendre connaissance, il faut se rendre sur le site https://account.microsoft.com/account/privacy, lequel donnera accès aux informations collectées notamment par l'assistant vocal Cortana, par le navigateur internet ainsi que les aides à la navigation du géant des logiciels de Seattle.

Il est aussi possible d'obtenir un aperçu des informations transmises directement à Microsoft sur le PC Windows lui-même ainsi que celles des programmes tiers ayant accès aux données personnelles via les paramètres du système d'exploitation et l'utilitaire de protection des données.

Le visualiseur de données de diagnostic, disponible en suivant le lien (https://www.microsoft.com/store/productId/9N8WTRRSQ8F7), va quant à lui présenter les données techniques transmises à Microsoft et recueillies à la faveur de l'utilisation de Windows.

Apple a aussi récemment fait des efforts supplémentaires afin d'améliorer la transparence envers les utilisateurs. Auparavant, ces informations devaient être demandées via un courriel.

A la commande chez Apple

Désormais, la page https://privacy.apple.com permet de commander plus facilement ces données, même si les préparatifs en vue de leur téléchargement demandent en général plusieurs jours. Il convient cependant de noter qu'Apple, à la grosse différence de Google, notamment, n'exploite pas les informations des utilisateurs - lesquels ont payé la marque à la pomme en achetant un appareil - à des fins commerciales.

Du côté de WhatsApp, il faut d'abord demander les données personnelles dans le menu «Account, Request account info» de l'app de messagerie. Quelques jours plus tard, une notification informera de la disponibilité de ces informations pour un téléchargement. Toutefois, leur quantité reste limitée. Sur Facebook, la page

https://www.facebook.com/help/1701730696756992 donne certes accès aux données personnelles, mais encore faut-il ensuite laborieusement assembler les détails.

En revanche, le site https://www.facebook.com/location_history/view/ fournit un intéressant historique des endroits à partir desquels Facebook a été utilisé. Toutefois, il faut au préalable avoir demandé la consultation des données personnelles.

Marcher dans ses propres traces sur internet permet souvent de rappeler de bons souvenirs, mais ressemble aussi à un parcours du combattant. Si Google affiche toutes les données personnelles collectées et permet de les supprimer, la firme de Mountain View prend aussi soin de les présenter de manière finement fractionnée.

Tout comme Google, les grands acteurs de l'internet, Apple, Facebook, WhatsApp ou Amazon ne facilitent guère les choses. (ats/nxp)

Créé: 19.06.2018, 10h56

Dossiers

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Khashoggi, l'Arabie saoudite et le Yémen
Plus...