Passer au contenu principal

Deux funambules ont tendu leur fil à Leysin

Deux sportifs ont tiré leur highline entre les sommets d’Aï et de Mayen au-dessus d'un vide de 100 mètres.

Ephémère, la highline est tendue pour trois semaines entre les deux sommets, surplombant un panorama à couper le souffle. Le duo de passionnés en profite au maximum.

Suspendus entre deux montagnes emblématiques, embrassant les Alpes vaudoises et le Léman du regard, le Lausannois Raphaël Bacot et l’Agaunois Rémy Boser (Saint-Maurice, VS) ont réalisé un vieux rêve pour la première fois en septembre dernier.

Les deux passionnés de highline, qu’ils pratiquent à un niveau semi-professionnel «mais sans se prendre au sérieux», ont franchi pour la première fois les plus de 300 m séparant les tours d’Aï et de Mayen, sur un fil tendu à quelque 100 mètres au-dessus du sol. Une performance inédite à cet endroit, l’une des plus longues traversées entre sommets jamais réalisées en Suisse, guidée par le seul bonheur de vivre ce sport dans le cadre unique de la montagne.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.