Les cybermonnaies génèrent de la criminalité

InformatiqueLes infections avec des maliciels qui produisent des cryptomonnaies sur un ordinateur tiers a bondi en début d'année.

Le bitcoin, comme les autres cryptomonnaies, a besoin d'une très forte puissance de calcul et d'énergie pour authentifier et créer de la monnaie virtuelle.

Le bitcoin, comme les autres cryptomonnaies, a besoin d'une très forte puissance de calcul et d'énergie pour authentifier et créer de la monnaie virtuelle. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les infections par des logiciels malveillants qui «minent», c'est-à-dire produisent des cryptomonnaies sur les ordinateurs à l'insu de leur propriétaires ont bondi début 2018, selon un rapport publié mercredi par la société de cybersécurité McAfee.

Le groupe, qui vend des logiciels de sécurité informatique, a observé une explosion de 629% des infections par ce type de «maliciels» (malwares, en anglais) au premier trimestre 2018, indique-t-il dans son rapport «McAfee Labs Threats» de juin.

Recours aux logiciels malveillants

Il en a détecté plus de 2,9 millions sur cette période, contre 400'000 environ au quatrième trimestre 2017, ce qui signifie que les cybercriminels ont de plus en plus recours à ces logiciels malveillants qui permettent de collecter des bitcoins ou d'autres cryptomonnaies avec un minimum de risque.

Ils utilisent le «cryptojacking», des applications ou sites qui utilisent la puissance d'un ordinateur de particulier, administration ou entreprise pour miner des monnaies virtuelles.

Le bitcoin, comme les autres cryptomonnaies, a besoin d'une très forte puissance de calcul et d'énergie pour authentifier et créer de la monnaie virtuelle - le processus de «minage».

Réseaux parasites

Des groupes criminels créent ainsi des «botnets», des réseaux de programmes informatiques parasites, pour profiter de la puissance d'ordinateurs tiers. «Avec l'essor des cryptomonnaies, le marché pousse les criminels vers le cryptojacking et le vol de monnaies virtuelles», souligne Steve Grobman, directeur de la technologie chez McAfee.

Le réseau de cybercriminels Lazarus a ainsi lancé début 2018 une attaque très sophistiquée de vol de bitcoins «HaoBao» via des logiciels de hameçonnage visant de grandes organisations financières mondiales et des utilisateurs de bitcoins. Par secteurs, McAfee a détecté une hausse de 47% des attaques sur le secteur de la santé, essentiellement par rançongiciels, de 40% sur l'éducation, et de 39% sur le secteur financier. (ats/nxp)

Créé: 27.06.2018, 14h16

Articles en relation

Blockchain, cloud, cibles de choix des «hackers»

Cybercriminalité En 2018, les cyberattaques viseront particulièrement le blockchain et le cloud. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Un Genevois poursuit Tesla après un accident
Plus...