La cybercriminalité inquiète toujours plus

SuisseUn «Cyber baromètre» révèle que 32% des Suisses interrogés s'inquiètent des menaces liées à l'utilisation d'internet. L'enquête montre aussi un manque de protection numérique.

la moitié seulement des consommateurs disposent d'une protection anti-virus et anti-malware sur leur téléphone portable ou leur tablette.

la moitié seulement des consommateurs disposent d'une protection anti-virus et anti-malware sur leur téléphone portable ou leur tablette. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Europ Assistance publie mercredi, dans un communiqué, les résultats préoccupants de son enquête sur le thème de la cybercriminalité, réalisée auprès de consommateurs sondés dans neuf pays, dont la Suisse.

Le «Cyber baromètre», ainsi nommé par la société d'assistance française, révèle que 32% des Suisses interrogés s'inquiètent des menaces liées à l'utilisation d'internet. Ces résultats ont été obtenus au moyen de questions concernant les activités en ligne, les stratégies de protection personnelle ainsi que les inquiétudes des sondés concernant les activités web et numériques.

Les Suisses ne se protègent pas

Malgré un degré d'inquiétude élevé, l'enquête met au jour un manque de protection numérique. Moins d'un tiers des personnes interrogées ont déclaré modifier fréquemment leur mot de passe et leurs identifiants numériques.

Plus alarmant, la moitié seulement des consommateurs disposent d'une protection anti-virus et anti-malware sur leur téléphone portable ou leur tablette. Europ Assistance qualitifie «d'inquiétante» cette statistique du fait que ces terminaux représentent la moitié du trafic internet mondial.

Le «Cyber baromètre» précise que seuls 38% des Suisses savent protéger leur identité. C'est moins que les Américains (65%) ou les Européens (40%). (ats/nxp)

Créé: 13.02.2019, 11h01

Articles en relation

Le Conseil fédéral se tâte sur le statut de «Mr Cyber»

Suisse Le Conseil fédéral n'est pas parvenu à se mettre d'accord sur le nouveau centre de compétences en cybersécurité et sur le poste de «Mr Cyber». Plus...

La cybercriminalité intéresse de plus en plus les assureurs

Le Matin Dimanche Le créneau de la cybermenace représente des dizaines de millions de francs de primes. Même le TCS s’y est mis. Plus...

Cybercriminalité: des experts à l'aide des PME

Suisse Les PME représentent une cible de choix, ces dernières étant insuffisamment protégées des risques d'une cyberattaque. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Maudet s'oppose au budget 2020
Plus...