Apple vise Qualcomm aussi en Chine

AntitrustApple poursuivait déjà son fournisseur de composants pour des pratiques anticoncurrentielles aux Etats-Unis.

«Apple a été parmi les plus grands bénéficiaires de nos efforts et de nos investissements» et «a utilisé notre technologie comme fondation pour devenir le fabricant de smartphones le plus rentable au monde», a fait valoir Derek Aberle, président de Qualcomm. (photo d'archive)

«Apple a été parmi les plus grands bénéficiaires de nos efforts et de nos investissements» et «a utilisé notre technologie comme fondation pour devenir le fabricant de smartphones le plus rentable au monde», a fait valoir Derek Aberle, président de Qualcomm. (photo d'archive) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Apple, qui poursuivait déjà son fournisseur de composants Qualcomm pour des pratiques anticoncurrentielles aux Etats-Unis, a déposé deux plaintes supplémentaires contre lui en Chine, ont confirmé mercredi les deux groupes américains. Les faits reprochés sont les mêmes.

Qualcomm est accusé d'abuser de sa position dominante lorsqu'il octroie des licences sur des technologies essentielles aux communications mobiles, ou qu'il vend certaines puces aux fabricants de smartphone.

Comme lors du dépôt de sa première plainte aux Etats-Unis, Apple a répété que «durant de nombreuses années, Qualcomm a insisté de manière injuste sur le versement de 'royalties' pour des technologies avec lesquelles il n'avait rien à voir». Qualcomm a affiché une nouvelle fois l'intention de se défendre vigoureusement.

Qualcomm promet de se défendre

Sa direction est aussi revenue longuement sur l'affaire lors de l'annonce des résultats trimestriels du groupe mercredi soir, rappelant avoir investi des milliards de dollars pour développer des technologies utilisées aujourd'hui par toute l'industrie mobile.

«Apple a été parmi les plus grands bénéficiaires de nos efforts et de nos investissements» et «a utilisé notre technologie comme fondation pour devenir le fabricant de smartphones le plus rentable au monde», a fait valoir Derek Aberle, président de Qualcomm.

Don Rosenberg, vice-président chargé des questions légales, a accusé pour sa part les nouvelles plaintes de s'inscrire dans le cadre «des efforts d'Apple pour payer moins cher les technologies de Qualcomm».

Il a affirmé que le fabricant de l'iPhone s'était vu proposer les mêmes conditions contractuelles que celles «acceptées par une centaine d'autres entreprises chinoises», et qu'elles étaient conformes à des engagements pris en 2015 envers les autorités antitrust chinoises.

Qualcomm avait alors payé une amende de 975 millions de dollars et accepté de modifier certaines de ses pratiques dans le pays, concernant notamment les licences pour ses technologies. (ats/nxp)

Créé: 26.01.2017, 05h54

Galerie photo

Les keynotes 2016 d'Apple en images

Les keynotes 2016 d'Apple en images La conférence annuelle des développeurs d'Apple à San Francisco a dessiné un système d'exploitation multiple. En septembre, la firme présente ses iPhones 7 et 7 Plus.

Articles en relation

Apple réclame 1 milliard à Qualcomm

Etats-Unis Le géant a porté plainte contre son fournisseur, trois jours après les poursuites engagées par l'administration américaine contre le spécialiste des processeurs. Plus...

L'App Store d'Apple visé par une plainte antitrust

Justice Apple est accusé d'enfreindre les règles de concurrence en exerçant un monopole sur les ventes d'applications iOS. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.