Passer au contenu principal

A qui appartiennent mes données sur Facebook?

Une commission du National veut une garantie constitutionnelle de la propriété des données numériques personnelles.

Souvent, le citoyen signe un accord général réglant leur utilisation et, en cas de problème, c’est à lui de prouver qu’un usage est excessif. (Photo d'illustration)
Souvent, le citoyen signe un accord général réglant leur utilisation et, en cas de problème, c’est à lui de prouver qu’un usage est excessif. (Photo d'illustration)
Keystone

Ce que vous dites sur les réseaux sociaux, les achats que vous effectuez avec une carte de fidélité ou de crédit, les déplacements enregistrés par votre mobile, les sites sur lesquels vous surfez, les informations médicales stockées sur des serveurs ou générées par votre portable… Les données numériques doivent être mieux protégées. C’est l’avis de la Commission des institutions politiques du National (CIP-N), qui a donné suite vendredi dernier à une initiative parlementaire de Fathi Derder (PLR/VD). Ce texte demande de garantir dans la Constitution que chacun reste propriétaire des informations récoltées sur lui. En adoptant une telle garantie, la Suisse ferait œuvre de pionnier.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.