Twitter réagit face au harcèlement en ligne

InternetLe réseau social teste des outils permettant aux utilisateurs de mieux contrôler leurs conversations en décidant qui peut y répondre.

Dès le 1er trimestre, Twitter va tester quatre options qui permettront de choisir qui peut répondre à un tweet.

Dès le 1er trimestre, Twitter va tester quatre options qui permettront de choisir qui peut répondre à un tweet. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Twitter veut tester de nouveaux moyens de limiter le harcèlement en ligne, notamment en offrant aux usagers du réseau social les moyens de contrôler qui peut répondre à un tweet donné.

«Diverses options»

«Nous voulons aider les gens à se sentir plus en sécurité en participant au dialogue sur Twitter et en leur donnant plus de contrôle sur les conversations qu'ils entament», explique le réseau de micro-messages sur son compte de communications.

«Nous allons tester diverses options sur qui peut répondre à des tweets au début de 2020», a-t-il ajouté.

Lors d'une présentation au salon d'électronique grand public de Las Vegas, selon le site spécialisé TechCrunch, plusieurs responsables de l'entreprise ont apporté des précisions.

Dès le 1er trimestre, le réseau à l'oiseau va tester quatre options qui permettront de choisir qui peut répondre à un tweet: l'option la plus radicale empêchant tout le monde d'y répondre, à l'exception des personnes citées dans le message. L'usager pourra également choisir de ne laisser répondre que les comptes auxquels il est abonné ou l'option la plus ouverte: tous les utilisateurs de Twitter.

Choix limité

Pour l'heure, les usagers ont peu de choix pour limiter les réponses à un tweet: passer son compte en «privé» à l'aide du petit symbole du cadenas ou bloquer directement des personnes.

De nombreux usagers de Twitter ont été confrontés au harcèlement sur le réseau social. (ats/nxp)

Créé: 09.01.2020, 16h13

Articles en relation

Twitter n'acceptera plus les publicités politiques

Réseaux sociaux Au contraire de Facebook, le réseau social de Jack Dorsey a décidé de bannir les annonces à caractère politique. Plus...

Google: la gestion du harcèlement sexuel décriée

Internet La maison-mère de Google, Alphabet, enquête sur des cas de harcèlements sexuels mis sous le boisseau car commis par de hauts responsables. Plus...

Instagram: outils de lutte contre le harcèlement

Réseaux sociaux Instagram va désormais avertir les personnes souhaitant publier des remarques injurieuses sur le réseau social. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

C'est le week-end: restez chez vous!
Plus...