Les 15 applications qui facilitent vos sorties à Genève

TechnologiePetit inventaire des applis qu’il vous faut absolument télécharger avant de partir à la conquête de Genève.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dans le tram, dans la rue ou dans le bus; au boulot, au resto ou au bistrot; les Genevois ont constamment les yeux rivés sur leurs smartphones. Mais quelles applications se révèlent indispensables pour profiter à fond de la vie au bord du lac, pour s’organiser, trouver le bon afterwork ou la meilleure soirée? Autant le dire tout de suite, en la matière la Cité de Calvin est en retard comparativement à Paris, Londres ou New York. Une situation qui n’échappe pas à Pascal Buchs, porte-parole de Genève Tourisme: «C’est flatteur d’être comparé à ce genre de villes. Mais elles possèdent une autre dimension en termes d’offres culturelles et cela se ressent sur le nombre d’applications disponibles pour organiser ses sorties.»

De fait, à Genève, ce type de logiciel demeure assez rare. Et pour trouver les bons plans, il faut encore (trop?) souvent passer par des sites Web faisant office d’agenda, comme Genève Tourisme, Color my Geneva ou encore La décadanse. Néanmoins, la donne commence à changer. Deux jeunes entrepreneurs genevois viennent, par exemple, de lancer Jendapp. Savant mélange entre Facebook, WhatsApp et Doodle, cette application mise en ligne le 19 octobre promet de révolutionner les sorties en Suisse romande.

«Nous avons remarqué qu’il n’existait pas d’outil pratique pour coordonner ses activités avec ses amis, raconte Didier Capozzi, cofondateur de Jendapp. D’un côté, vous avez des agendas d’événements, mais ils ne possèdent pas le caractère social qu’apprécient les gens. De l’autre, il y a des applis comme WhatsApp et Doodle, qui offrent la possibilité de se mettre d’accord avec ses proches, mais qui ne suggèrent aucun événement. Nous avons voulu combler ce manque en créant une appli qui associe ces deux aspects.» Le pari s’avère très réussi. Mais Jendapp n’est pas la seule appli indispensable. D’autres logiciels facilitent la vie genevoise, font gagner du temps ou recensent les bons plans. Petite sélection.

Pour s’organiser

Pour inviter ses amis à une fête, plus besoin de décrocher son téléphone. Les réseaux sociaux ont complètement bouleversé notre façon de convier nos proches. En premier lieu Facebook, qui permet de créer des événements et de les diffuser à travers son réseau d’amis. Attention néanmoins à garder ces propositions privées. On ne compte plus les invitations d’anniversaire devenues virales sur la Toile, avant de virer au cauchemar.

Pour éviter ce genre de tracas, Doodle (propriété de Tamedia, le groupe qui édite la Tribune de Genève) offre la possibilité de se mettre d’accord sur une date ou un lieu, en proposant plusieurs options à ses proches. Par le biais de sa fonction de messages groupés, WhatsApp est également devenu un outil de planification. «Mais ces applis présentent plusieurs limites, poursuit Didier Capozzi. D’abord, elles ne vous conseillent pas d’activités qui puissent vous intéresser. Et puis personne ne crée un groupe WhatsApp pour proposer à trois amis d’aller boire un café.»

Pour sortir

A la fois planificateur d’événements sur le modèle de Doodle, messagerie comme WhatsApp et agenda culturel, Jendapp est une sorte de tout en un facile et pratique. «Lorsqu’il crée un événement, l’utilisateur peut inviter des amis à participer en les sélectionnant dans sa liste de contacts et leur proposer plusieurs dates possibles. Les personnes conviées reçoivent alors l’invitation sur leurs smartphones et peuvent y répondre en un clic ou envoyer un message chat, explique Didier Capozzi. En plus, sur Android et bientôt sur iOS, l’appli recense les événements qui se passent dans la ville, comme les conférences de l’Université, les concerts ou d’autres sorties culturelles. Nous misons beaucoup sur ce côté local. Cela permet aux utilisateurs de convier leurs proches à des événements privés, mais aussi publics.» Ne présentant pas ce caractère social, City Guide Genève donne en permanence les informations essentielles sur la ville, accompagnées d’une carte.

Pour les amateurs de salles obscures, Cine.ch affiche les horaires des séances des cinémas de toute la Suisse romande, ainsi qu’en France voisine. Lancée en septembre dernier par l’Académie suisse des sciences naturelles, ScienceGuide regroupe l’ensemble des manifestations scientifiques qui se tiennent en Suisse, que cela soit des expositions dans les musées ou des loisirs organisés par les sociétés savantes ou les universités.

Les mélomanes, quant à eux, se tourneront vers Songkick, une appli qui recense de nombreux concerts et permet d’acheter ses billets.

Pour les déplacements:

Disponible gratuitement sur Android et iOS, l’application des Transports publics genevois, tpg, est sans conteste un logiciel à télécharger d’urgence pour celles et ceux qui ne l’ont pas encore fait. Temps d’attente jusqu’au prochain véhicule, durée du voyage et correspondances à prendre, tout y est.

Mais après une certaine heure, les trams se font moins fréquents, surtout lorsque l’on souhaite regagner son lit au plus vite. Et si passé minuit, malgré toutes vos bonnes résolutions, il vous arrive encore de louper le dernier bus, pas de problème: pour les noctambules, l’arrivée d’Uber a tout changé. Plus besoin d’attendre sur le trottoir un éventuel taxi qui risque de vous refuser si votre taux d’alcool commence sérieusement à vous faire chanceler. Place aux voitures avec chauffeur. Et si vous n’avez plus un sou en poche, ce n’est pas grave: la course se paie directement par l’intermédiaire du logiciel.

Plus traditionnelles, Genève Taxi et Taxiphone Genève vous permettent de commander un taxi en un clic.

Pour s’orienter:

Genève et ses alentours se découvrent également à pied ou à vélo. Pour les adeptes de la mobilité douce et des balades hors des sentiers battus, SuisseMobile – disponible pour 38 fr. par an – regroupe l’ensemble des cartes nationales suisses dressées par l’Office fédéral de topographie, Swisstopo, soit 60 000 kilomètres de chemins de randonnée pédestre. L’offre la plus précise de Suisse. Moins onéreuses mais également moins complètes, de nombreuses applications comme City Maps 2 Go Carte Offline et Genève Carte Offline permettent de télécharger gratuitement des cartes de la cité, puis de s’y positionner grâce au GPS sans être connecté à Internet.

Pour les touristes (ou pour les Genevois qui veulent redécouvrir leur ville), Geneva Map and Walks, disponible uniquement en anglais, recense tous les sites marquants de la cité (musées, monuments, etc.).

1 - Jendapp (iOS, Android)

2 - Doodle (iOS, Android)

3 - TPG (iOS, Android)

4 - Uber (iOS, Android)

5- ScienceGuide (iOS, Android)

6 - Songkick (iOS, Android)

7 - Taxiphone Genève (iOS, Android)

8 - Genève Taxi (iOS, Android)

9 - SuisseMobile (iOS, Android)

10 - Facebook (iOS, Android)

11 - WhatsApp (iOS, Android)

12 - Cine.ch (iOS, Android)

13 - City Maps 2 Go Carte Offline (iOS, Android)

14 - Geneva Map and Walks (iOS, Android)

15 - Et, évidemment, La Tribune de Genève (iOS, Android) (TDG)

Créé: 30.10.2015, 21h26

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le PLR repousse son vote sur la démission de Maudet
Plus...