Google à «l'ère de l'intelligence artificielle»

TechnologiesSelon son patron, Google doit réinventer ses produits pour les adapter au «changement d'ère» de l'intelligence artificielle.

Le patron de Google Sundar Pichai lors de la conférence annuelle des développeurs à Mountain View, en Californie. (Mercredi 17 mai 2017)
Vidéo: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le géant Google est en train de réinventer ses produits en les adaptant au «changement d'ère» de l'intelligence artificielle (IA) notamment via de nouvelles fonctionnalités de son application photo Google Lens, a affirmé son patron Sundar Pichai mercredi.

«Nous assistons à un nouveau basculement dans l'informatique: le passage de l'ère du mobile à l'ère de l'IA. Cela nous contraint à ré-imaginer nos produits pour un monde qui permet une interaction plus naturelle et fluide avec la technologie», a-t-il déclaré près du campus Google de Mountain View, en Californie.

Lors de la conférence annuelle des développeurs, Sundar Pichai a notamment évoqué l'introduction de l'intelligence artificielle dans sa messagerie Gmail, qui suggère désormais des réponses-type en fonction des messages. Ouvrir un message contenant une invitation à dîner pourra ainsi offrir le choix immédiat de la décliner ou de l'accepter.

Assistants vocaux

Le dirigeant a également évoqué la mise à disposition de son assistant virtuel Google Assistant sur les appareils Apple. Les assistants vocaux sont l'un des principaux champs de bataille dans le secteur de l'intelligence artificielle entre les acteurs dominants du marché que sont Google, Apple (Siri), Samsung (Bixby), Amazon (Alexa) et Microsoft (Cortana). Les assistants vocaux ne concernent pas seulement les smartphones mais l'ensemble des objets connectés, y compris les voitures.

Scott Huffman, vice-président de l'équipe des ingénieurs de Google, a indiqué que Google Assistant, introduit sur le marché l'an dernier, équipait désormais plus de 100 millions d'appareils.

«Siri a maintenant de la compagnie et tous les acteurs s'engagent très sérieusement», sur ce marché, a souligné Brian Blau, analyste chez Gartner.

Google a également profité de la concurrence pour faire un point sur les travaux en cours sur les casques de réalité virtuelle et les capacités de «visualisation» des smartphones. L'application Google Photo peut ainsi désormais être enrichie d'une fonctionnalité permettant d'identifier des personnes, des types de fleurs, ou de traduire des inscriptions dans d'autres langues.

A terme, il pourrait être possible pour quelqu'un de discuter avec son assistant virtuel de choses «vues» par son téléphone.

Conversation informatique

«On est vraiment en train de relever le défi de la conversation informatique. Bientôt, avec les Google Lens, votre assistant sera en mesure d'avoir une discussion sur ce que vous voyez», a ajouté M. Huffman.

Diriger son smartphone vers un mot de passe de wifi suffira par ailleurs à se connecter au réseau sans même avoir à entrer soi-même une série souvent complexe de lettres et de chiffres.

«Dans l'ère de l'IA, nous repensons tous nos produits et utilisons les capacités d'apprentissage des machines pour résoudre des problèmes», a encore déclaré le patron de Google.

Sundar Pichai a également dévoilé une deuxième génération de puces informatiques qui ont été spécialement conçues pour développer les capacités de stockage dans le «cloud», l'informatique dématérialisée. «Nous voulons que le cloud de Google soit le meilleur cloud pour l'apprentissage des machines», a-t-il assuré.

Les dirigeants de Google ont par ailleurs annoncé que le système d'exploitation Android, équipait désormais plus de 2 milliards de smartphones et tablettes dans le monde et ont indiqué qu'une nouvelle version baptisée «O» verrait bientôt le jour avec là aussi des fonctionnalités intégrant l'intelligence artificielle. (afp/nxp)

Créé: 18.05.2017, 01h47

Articles en relation

150'000 euros d'amende pour Facebook

France Un an après Google, Facebook est sanctionné pour des manquements dans sa gestion des données des utilisateurs. Plus...

L’utilisation de Google à l’école inquiète les Verts

Genève Un député a déposé un projet de loi pour améliorer la protection des données des élèves et des maîtres. Plus...

Google: 306 millions d'arriérés d'impôts à payer

Italie Le fisc italien a obtenu de la société américaine qu'elle débourse plusieurs centaines de millions d'euros pour régler leurs contentieux. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.