CES: des valises qui roulent toute seules

Las VegasDes «valises-robots» présentées au salon mondial de l'électronique roulent toute seules grâce à des capteurs et des caméras.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les voitures sans chauffeur mettront sans doute encore un peu de temps à arriver dans nos garages: en attendant, on peut déjà profiter des valises autonomes pour voyager plus léger.

Des «valises-robots» présentées cette semaine au CES de Las Vegas aux Etats-Unis, le plus gros salon mondial de l'électronique grand public, ont mis à profit certaines technologies (capteurs, caméras...) utilisées dans les voitures autonomes pour rouler toute seules.

La jeune pousse américaine Travelmate a mis au point une valise contrôlée par smartphone: elle peut filer à 11 km/h en suivant son propriétaire, tout en contournant les obstacles sur sa route. «C'est vraiment un robot qui vous suit partout», affirme le fondateur de Travelmate, le jeune Maximillian Kovtun.

Grâce à l'intelligence artificielle, elle suit le rythme: «aussi vite que vous marchez, la valise vous suit. Si vous ralentissez, elle ralentit. Si vous vous arrêtez, elle aussi. Et le but c'est bien sûr d'avoir les mains libres», dit-il encore, précisant que le bagage peut aussi être téléguidé comme un drone depuis l'application mobile.

«Désormais, si vous voulez boire votre café alors que vous avez votre valise, c'est possible. C'est aussi super pour les gens en situation de handicap, les mal-voyants, etc... Je pense qu'il y a un gros marché pour un produit comme celui-ci», s'enthousiasme le créateur, qui prévoit un lancement aux Etats-Unis le mois prochain, à 1100 dollars, avant l'Europe et le Japon.

Reconnaissance faciale

Une startup chinoise, ForwardX, a eu une idée similaire mais sa valise utilise la reconnaissance faciale, sans besoin de passer par une application mobile.

L'intelligence artificielle permet à sa caméra de voir comme un être humain et la valise «se sert d'un algorithme de conduite pour avoir un trajet dégagé», explique le fondateur Nicholas Chee, en montrant un prototype au CES.

Le bagage, qui sait aussi reconnaître les mouvements et peut être immobilisé automatiquement en cas de besoin, devrait être lancé mi-2018 en dessous de 1.000 dollars.

Les deux modèles de bagage, Travelmate et ForwardX, ont des batteries amovibles: une nécessité puisque les batteries au lithium-ion ne peuvent pas être placées en soute aux Etats-Unis, en raison de risque de surchauffe voire d'incendie. (afp/nxp)

Créé: 11.01.2018, 02h17

Galerie photo

Las Vegas: 52e édition du salon de l'électronique (CES de Las Vegas

Las Vegas: 52e édition du salon de l'électronique (CES de Las Vegas L'ensemble de la «planète techno» se retrouve à Las Vegas, transformée en scène mondiale des nouvelles technologies du 9 au 12 janvier.

Articles en relation

Les robots se lancent dans la «pole-dance»

CES à Las Vegas Des robots coquins sont exhibés dans un club de strip-tease en marge du salon des innovations technologiques. Plus...

Le robot de LG refuse de parler sur scène

CES Las Vegas Le groupe sud-coréen voulait épater avec son petit robot à commande vocale mais CLOi n'était pas du tout de cet avis. Plus...

Une voiture électrique sous «basse tension»

CES Las Vegas Valeo a annoncé au CES avoir mis au point un véhicule fonctionnant sous basse tension électrique, donc moins coûteux. Plus...

Robots et autres voitures «intelligentes» à Las Vegas

High-Tech La grand messe annuelle de l'électronique, le CES, s'ouvre mardi au grand public à Las Vegas sur fond d'inquiétudes sur la sécurité informatique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Bruxelles veut que ses frontaliers chôment en Suisse
Plus...