Ascension virtuelle du Mont Blanc

InternetGoogle a ouvert jeudi une page permettant de se lancer virtuellement dans une ascension du sommet en compagnie d'alpinistes chevronnés.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

On peut y réaliser l'ascension du Mont Blanc pas à pas depuis le Nid d'Aigle, point de départ de la plupart des alpinistes, mais aussi parcourir la Mer de glace, un glacier qui s'étend de 1400 à 2100 mètres d'altitude.

Dans les neiges éternelles des 100 derniers mètres, à 4800 mètres d'altitude, l'ascension se fait en vidéo à 360 degrés. Le dispositif Street View de Google, utilisé d'habitude pour photographier les rues des villes, a été logé au-dessus du sac à dos d'un alpiniste pour enregistrer l'ascension.

Des milliers de casques en carton Google Cardboard seront distribués pour visionner l'ascension en réalité virtuelle via «Paris Match», lors de l'achat en kiosque du magazine ou pour ses abonnés.

Google propose aussi des séquences avec des experts, qui proposent de découvrir le Mont Blanc autrement: le spécialiste de course en montagne Kilian Jornet, les skieurs Candide Thovex et Laëtitia Roux, ainsi que les alpinistes Ueli Steck, Patrick Gabarrou et Catherine Destivelle.

Le site Treks de Google permettait déjà de grimper jusqu'à un des camps de base de l'Everest, au sommet du mont Fuji au Japon ou d'une impressionnante paroi dans le parc américain du Yosemite. (afp/nxp)

Créé: 21.01.2016, 11h07

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Bruxelles veut que ses frontaliers chôment en Suisse
Plus...