A 18 ans, il conçoit un robot dans sa chambre

LausanneGrâce à son robot qu’il a conçu de A à Z, Raphaël Vögeli a remporté un concours numérique de codage et de robotique.

Raphaël Vögeli veut désormais créer des robots capables d’interagir les uns avec les autres. Image: Vanessa Cardoso

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Comme de nombreux adolescents, Raphaël Vögeli a toujours aimé bricoler et «construire des trucs». Mais ce jeune Lausannois aujourd’hui âgé de 18 ans a poussé le loisir un cran plus loin que la moyenne. Enfermé dans sa chambre, il a en effet conçu un robot bipède de A à Z. Et comme si cela ne suffisait pas, cet apprenti informaticien de l’Ecole Technique – Ecole des Métiers de Lausanne (ETML), qui suit un cursus avec maturité intégrée, a créé une application pour smartphone pour faire avancer son invention.

«MinPed (ndlr: Minimum Motor Biped Bot) est le dixième robot que je conçois, explique le jeune homme. Je voulais créer un bipède avec le minimum de moteurs et d’articulations. C’est un poids, qui se déplace de droite à gauche, qui lui permet d’avancer. Concrètement, il possède deux servomoteurs qui travaillent en même temps. Cela permet à chaque jambe de savoir où est l’autre et ce qu’elle fait. Je n’ai jamais vu un tel robot, tout est sorti de mon imagination. Je préfère inventer que copier.»

Raphaël Vögeli a découvert le monde fascinant de la robotique à l’occasion d’un atelier à l’EPFL. «Un petit club s’y est créé, où j’ai découvert les bases de la programmation.» Peut-être pas aussi impressionnant que certains robots dont on parle de plus en plus, à l’image du prodigieux Atlas, de Boston Dynamics, capable d’effectuer des saltos arrière et dont les images ont fait le tour du monde en début de semaine, celui de Raphaël Vögeli n’en est pas moins une jolie réussite. Le jury du Bugn­play, le concours de robotique pour jeunes du Pour-cent culturel Migros, ne s’y est d’ailleurs pas trompé: le jeune homme a récemment remporté le Gold Award de la catégorie Seniors. «Ça a été l’occasion de sortir mon robot de ma chambre et de montrer ce que j’avais fait. Ce prix prouve que je suis sur la bonne voie.» (TDG)

Créé: 22.11.2017, 08h35

Articles en relation

Les robots se mettent en train dans la gare Cornavin

Genève La première Journée du digital avait lieu dans le hall de la gare, comme dans plusieurs autres villes de Suisse. Plus...

Les robots, une menace pour les personnes handicapées?

Production Ces employés ont développé des compétences professionnelles très spécifiques pour faire face à ce risque. Plus...

Taxer les robots ? Non, quoique...

Chronique économique Plus...

Les robots débarquent: vers une formation 4.0

L'invité Plus...

Quand les robots feront notre travail

Sciences et découvertes Selon les études, entre 10 et 50% des emplois pourraient disparaître en raison des mutations technologiques. Vraiment? Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Sortie du livre 'Sodoma, enquête au coeur du Vatican'
Plus...