Passer au contenu principal

Votations du 13 juinGuy Parmelin défend un usage ciblé des pesticides

Le Vaudois porte le message du Conseil fédéral contre les deux initiatives qui font trembler l’agriculture suisse.

Le conseiller fédéral Guy Parmelin rejette, au nom du gouvernement, les deux initiatives populaires soumises au peuple le 13 juin. L’une d’elles veut garantir la qualité de l’eau potable en limitant drastiquement l’utilisation des produits phytosanitaires en Suisse.
Le conseiller fédéral Guy Parmelin rejette, au nom du gouvernement, les deux initiatives populaires soumises au peuple le 13 juin. L’une d’elles veut garantir la qualité de l’eau potable en limitant drastiquement l’utilisation des produits phytosanitaires en Suisse.
KEYSTONE/Alessandro Della Valle

Pour une bonne partie du monde agricole suisse, elles font figurent d’épouvantail. Les deux initiatives antipesticides soumises au peuple le 13 juin ont de quoi séduire une population qui craint les effets des produits phytosanitaires sur la santé et la biodiversité. «Les préoccupations des initiants, qui veulent une agriculture plus durable, sont aussi celles du Conseil fédéral, a assuré Guy Parmelin ce mardi à Berne. Mais ces initiatives vont beaucoup trop loin.»

L’initiative «Pour une eau potable propre et une alimentation saine» vise à garantir la qualité de l’eau potable. Les agriculteurs ne pourraient toucher de paiements directs qu’à la condition de respecter des exigences écologiques comme la préservation de la biodiversité, une production sans pesticides et des effectifs d’animaux nourris avec le fourrage produit dans l’exploitation.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

Articles en relation