Passer au contenu principal

Ville de GenèveGuerre des chiffres sur la fréquentation des parkings

Entre «500 et 700 places» par jour resteraient inoccupées au centre-ville, d’après des relevés effectués par les opposants au projet Clé-de-Rive.

L’intérieur du parking du Mont-Blanc.
L’intérieur du parking du Mont-Blanc.
Laurent Guiraud

C’est l’un des arguments phares des opposants au projet Clé-de-Rive: à quoi bon construire un nouveau parking au centre-ville puisque les ouvrages voisins sont «chroniquement sous-utilisés»? En 2017, l’ATE (Association transports et environnement) a effectué des relevés dans plusieurs parkings à proximité de la rue Pierre-Fatio – sous laquelle Clé-de-Rive sera bâti si les habitants de la Ville de Genève l’acceptent le 7 mars. Elle en concluait qu’une moyenne «de 500 à 700 places» par jour restent inoccupées.

«Les pointages que nous avons faits régulièrement depuis confirment cette tendance», affirme Alice Genoud, coordinatrice de l’ATE. Mais la Fondation des parkings, qui gère quatre parkings dans «l’ultracentre» dont celui de Saint-Antoine, évoque un taux de remplissage «proche de la saturation». Il s’élève à 95% en 2020, en baisse de 1% par rapport à l’année précédente.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.