Passer au contenu principal

«La violence conjugale est aussi une affaire de jeunes»

L’Instruction publique a lancé deux projets pour lutter contre les violences en couple et les stéréotypes de genre.

Des élèves du Centre de formation professionnelle arts ont conçu l’exposition itinérante.
Des élèves du Centre de formation professionnelle arts ont conçu l’exposition itinérante.
L. Fortunati

En Suisse, toutes les deux semaines, une femme meurt sous les coups de son conjoint. Une sur cinq sera maltraitée par son partenaire durant sa vie de couple. Cette triste réalité touche les adultes. Mais les études commencent à montrer que les jeunes ne sont pas épargnés par cette violence conjugale. Pour la combattre et pour promouvoir l’égalité entre hommes et femmes, le Département de l’instruction publique, de la formation et de la jeunesse (DIP) a présenté hier plusieurs projets de sensibilisation menés dans les écoles. «Notre action s’inscrit dans la durée et sur deux axes, résume Anne Emery-Torracinta, cheffe du DIP. Le premier, préventif, vise à lutter contre les discriminations et les violences de genre. Le deuxième veut éduquer sans stéréotypes et encourager les élèves à suivre des filières non genrées.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.