Les trois casernes du SIS tourneront nuit et jour

Lutte contre le feuAvec trois bases de départ ouvertes 24h/24, les pompiers professionnels amélioreront leur temps d'intervention et réduiront leurs heures supplémentaires.

Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les pompiers professionnels genevois sont sur le point de vivre une petite révolution. Dès lundi, leurs trois casernes de la rue des Bains, de Frontenex et des Asters seront opérationnelles de jour comme de nuit. Un moyen d'améliorer leur temps d'intervention, notamment dans les zones périphériques et la campagne, mais aussi de réorganiser le temps de travail des sapeurs, souvent rappelés durant leurs congés.

En effet, jusqu’ici, les deux casernes «secondaires» fermées la nuit (Asters et Frontenex) étaient bien souvent contraintes de rouvrir pour fournir du renfort lors d’interventions nocturnes. Les pompiers en repos étaient alors sollicités, sur une base volontaire. «Désormais, les gardes seront réorganisées, pour offrir plus de temps de repos aux collaborateurs, soit deux jours après une garde de vingt-quatre heures», explique le commandant du service, Nicolas Schumacher.

Grâce à l’ouverture jour et nuit des trois casernes, dont l'une sur la rive droite et les deux autres sur la rive gauche, le temps d’intervention du SIS sera également amélioré, assure-t-il. «Et c’est une nécessité, car la sécurité des victimes est au centre de nos préoccupations.» Selon les normes fédérales, les pompiers doivent effectivement arriver en dix minutes en milieu urbain et en quinze dans les secteurs suburbains.

Un crédit de trois millions a permis de réaménager ces deux bâtiments, en les dotant notamment de chambres et de sanitaires adaptés aux hommes et aux femmes. De nouvelles recrues viendront bientôt compléter l'effectif de 170 personnes déjà actives dans les différentes casernes, puisque dix postes supplémentaires ont été intégrés au budget 2020 de la Ville. "Depuis 2013, 43 nouveaux sapeurs ont rejoint ce corps", détaille Guillaume Barazzone, magistrat chargé du SIS.

Rappelons que le Concept cantonal de défense incendie et de secours, accepté par l'Association des communes genevoises (ACG), prévoit l’ouverture de deux nouvelles casernes dans cinq et dix ans, du côté de Bernex et de Meyrin-Vernier. Pour les faire fonctionner, il faudra à terme un effectif de 250 pompiers professionnels. Un projet de groupement intercommunal, qui permettra aux communes genevoise de participer à la gouvernance du SIS, est à l'étude en commission du Grand Conseil.

Créé: 28.01.2020, 12h18

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Quand reprendre le travail?
Plus...