Passer au contenu principal

Le trafic pendulaire devra éviter le village de Cartigny

A titre de test, des signalisations détourneront une partie de la circulation aux heures de pointe.

Image d'illustration
Image d'illustration
Magali Girardin (archives)

Comme d’autres villages genevois, Cartigny se plaint des nuisances du trafic pendulaire et rêve d’une route de contournement. Avant de lancer une telle entreprise, l’Etat teste des solutions. Dès ce lundi, une mesure à l’essai obligera une partie de la circulation de transit à éviter le cœur du village aux heures de pointe. Les mesures annoncées jeudi par la Direction générale des transports (DGT) doivent bannir un itinéraire, très prisé, qui relie la route de Chancy à Aire-la-Ville via la rue Centrale de Cartigny.

Le matin, de 6 h à 9 h, le trafic privé motorisé déboulant de la route de Chancy par la route de Vallière sur le cœur du village aura l’interdiction de tourner à droite pour prendre la rue du Trabli en direction d’Aire-la-Ville. En fin de journée, de 16 h à 19 h, c’est le mouvement inverse qui sera prohibé. La mesure ne vaut pas pour les cycles et les transports publics. La circulation entre Cartigny et La Plaine n’est pas concernée.

«Nous espérons que les usagers se dirigeant vers Aire-la-Ville prendront l’habitude d’emprunter plutôt la route de Cartigny, qui frôle le village au lieu de le traverser, explique Olivier Caumel, directeur de la région Arve-Rhône à la DGT. Ce petit détour n’allonge le temps de trajet que de trente secondes ou une minute. Des petites mesures de ce genre sont simples et pragmatiques. Et elles ne coûtent rien. De plus, un essai peut être arrêté à tout moment si un dysfonctionnement apparaît.»

«Si les gens jouent le jeu»

La commune a déjà vécu un test de circulation, qui sera pérennisé. En avril dernier, des panneaux de circulation ont été posés pour éviter que le transit entre la route de Chancy et Aire-la-Ville ne traverse le hameau de La Petite-Grave. Avec succès. Mais cela a augmenté la pression sur le village de Cartigny. Aux heures de pointe, quelque 500 véhicules par heure l’utilisent comme raccourci.

Si le Canton a cité Cartigny parmi les villages où l’opportunité d’un contournement pourrait s’étudier, une telle réalisation semble illusoire dans le contexte budgétaire actuel. «Dans l’idéal, nous souhaiterions un évitement, commente Carine Zach Haltinner, maire de Cartigny. Mais si les gens jouent le jeu, on pourra réduire les dangers dans un village comme Cartigny, où les trottoirs sont franchissables, ou à La Petite-Grave, où il n’y a pas de trottoir du tout. Nous travaillons en parallèle sur des zones à 20 et 30 km/h.»

Bientôt un boulevard

A moyen terme, la liaison entre la route de Chancy et Aire-la-Ville devrait être facilitée par la création d’un nouvel axe à la hauteur de Bernex. Conçu en lien avec l’essor d’un nouveau quartier à l’est de ce village et la prolongation de la ligne du tram 14 sur la route de Chancy, ce nouveau boulevard devrait dissuader les pendulaires de chercher des raccourcis au travers des villages de la Champagne.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.