Ticket à trois pour l'UDC en vue du Conseil d'Etat

GenèveLe conseiller national Yves Nidegger et les députés Thomas Bläsi et Stéphane Florey se lancent dans la course à l'Exécutif genevois.

Yves Nidegger sera candidat à l'élection qui aura lieu en avril 2018.

Yves Nidegger sera candidat à l'élection qui aura lieu en avril 2018. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ce ticket a été approuvé par acclamation lors de l'assemblée extraordinaire de l'UDC Genève, mardi soir, à Satigny (GE). Thomas Bläsi et Stéphane Florey sont candidats pour la première fois à l'exécutif cantonal. Le premier est pharmacien et le second est employé aux Transports publics genevois (TPG). En revanche, Yves Nidegger est un habitué de cette échéance électorale.

L'ajout du conseiller national sur un ticket initialement prévu à deux est motivé par le lancement dès janvier 2018 d'une initiative constitutionnelle sur la préférence cantonale. La décision formelle de lancer cette initiative «Genève d'abord» a aussi été prise mardi. Fin connaisseur du sujet sur la scène fédérale, Yves Nidegger a notamment collaboré à la rédaction de la loi tessinoise d'application de l'article constitutionnel «prima i nostri», la priorité à la main d'oeuvre locale votée l'an dernier par les Tessinois. Le Conseil fédéral vient d'ailleurs de déclarer cet article conforme au droit fédéral, a rappelé M. Nidegger.

Une liste ouverte

L'UDC fera de cette préférence indigène son thème de campagne, a déclaré Marc Fuhrmann, président de l'UDC Genève. Le parti compte bien profiter de cet élan pour motiver ses troupes. Cette campagne se déclinera également aussi autour du thème «halte à la démesure». A noter qu'à Genève, l'UDC n'a jamais réussi à percer à l'exécutif cantonal. L'assemblée générale extraordinaire a également validé une liste de 46 candidats, dont dix femmes, pour le Grand Conseil. L'UDC Genève qui voudrait présenter 50 candidats la laisse encore ouverte. En 2013, le parti avait atteint 10,33% des voix et décroché onze sièges. La barre du quorum qui est à 7% reste toujours une menace pour l'UDC. (ats/nxp)

Créé: 26.09.2017, 22h44

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus et enseignement à la maison
Plus...