Passer au contenu principal

Une «task force» pour les jeunes en rupture aux Charmilles

Suite au meurtre survenu dans un parking samedi matin, la Ville veut renforcer le dispositif social existant afin de remédier aux problèmes de violence dans le quartier.

L'objectif de la "task force" sera de trouver un début de réponse aux problèmes de violence qui secouent le secteur.
L'objectif de la "task force" sera de trouver un début de réponse aux problèmes de violence qui secouent le secteur.
Pierre Albouy

Le meurtre perpétré dans un parking souterrain des Charmilles samedi matin a bouleversé tout un quartier, déjà secoué par le tabassage de deux individus par un groupe de jeunes, en 2017. Mais le drame semble cette fois-ci avoir une résonance particulière auprès des autorités municipales.

En effet, suite à ce drame, la Ville de Genève, via son Département de la cohésion sociale et de la solidarité, va créer une «task force» dédiée au quartier Charmilles/Europe. Avec un objectif: trouver un début de réponse aux problèmes de violence entre jeunes qui ont secoué le secteur depuis plusieurs années.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.