Une «task force» pour les jeunes en rupture aux Charmilles

GenèveSuite au meurtre survenu dans un parking samedi matin, la Ville veut renforcer le dispositif social existant afin de remédier aux problèmes de violence dans le quartier.

L'objectif de la

L'objectif de la "task force" sera de trouver un début de réponse aux problèmes de violence qui secouent le secteur. Image: Pierre Albouy

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le meurtre perpétré dans un parking souterrain des Charmilles samedi matin a bouleversé tout un quartier, déjà secoué par le tabassage de deux individus par un groupe de jeunes, en 2017. Mais le drame semble cette fois-ci avoir une résonance particulière auprès des autorités municipales.

En effet, suite à ce drame, la Ville de Genève, via son Département de la cohésion sociale et de la solidarité, va créer une «task force» dédiée au quartier Charmilles/Europe. Avec un objectif: trouver un début de réponse aux problèmes de violence entre jeunes qui ont secoué le secteur depuis plusieurs années.

«Suite à ce drame, j’ai été interpellée par plusieurs habitants du quartier, explique Esther Alder, conseillère administrative écologiste. Je tiens d’abord à manifester ma compassion aux familles touchées par ce drame: mais il s’agit aujourd’hui d’entendre les difficultés que vivent les habitants de ce quartier, de les soutenir dans leur quotidien et peut-être d’encore mieux cibler nos actions.»

Pourtant, le secteur Saint-Jean Charmilles est loin d’être abandonné par les différents acteurs du social: les jeunes adultes ont à disposition une permanence de deux heures par semaine, gérée par la Maison de quartier de Saint-Jean, qui leur propose aussi des petits jobs. La salle de gym de l’école du même nom leur est également ouverte deux heures chaque semaine. Les ados ont eux aussi droit à leur espace d’accueil, à des activités et à des sorties. Et ce n’est pas tout: l’espace de quartier du 99, le collectif l’Abri, la Villa Yoyo, la ludothèque du secteur ou encore l’association Rinia Contact font aussi partie du panel de structures actives dans le quartier.

Alors, comment peut-on faire plus pour ces jeunes, parfois en rupture scolaire ou professionnelle? «Le quartier de l’Europe bénéficie en effet de moyens importants pour favoriser le vivre ensemble», poursuit Esther Alder. Mais pour la magistrate, le dispositif actuel doit encore être renforcé pour consolider la cohésion sociale dans le secteur. Elle réunira prochainement son service social, le service de la jeunesse, les polices cantonale et municipale, les responsables du Département de l’instruction publique (DIP) ainsi que des habitants du quartier.

Créé: 22.01.2019, 13h24

Articles en relation

Crime des Charmilles: deux autres jeunes mis en cause

Auditions à Genève Le meurtrier présumé ainsi que deux de ses copains, prévenus d’agression, ont été entendus lundi par le Ministère public. Plus...

L'auteur présumé du coup mortel sera entendu par la justice lundi

Crime aux Charmilles Le prévenu, habitant le quartier, s’est livré à la police. Les enquêteurs recherchent l’arme. La victime ne vivait pas en ville. Plus...

Des locataires avaient alerté la régie

Meurtre des Charmilles En 2017, une centaine d'habitants de la Promenade de l'Europe ont signé un courrier pour dénoncer des problèmes dans les parkings. Plus...

Tué d’un coup de couteau dans le cœur

Meurtre des Charmilles Le suspect est prévenu d’homicide. Le lieu du drame est régulièrement fréquenté par les jeunes en fin de soirée. Plus...

Une altercation entre deux groupes serait à l'origine du drame

Meurtre des Charmilles Un jeune homme a été tué ce samedi matin dans un parking souterrain. Les vidéos des caméras de surveillance ont été saisies. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Maudet s'oppose au budget 2020
Plus...