Passer au contenu principal

Un syndicat dénonce la pression exercée sur les soignants genevois

Manque de matériel, personnel sur ou sous-occupé: le SSP tire la sonnette d'alarme. Les HUG répliquent.

Aux HUG, selon les syndicats, des secteurs exposés comme les soins intensifs seraient surchargés, tandis que le travail manquerait dans des services tels que la pédiatrie ou la chirurgie.
Aux HUG, selon les syndicats, des secteurs exposés comme les soins intensifs seraient surchargés, tandis que le travail manquerait dans des services tels que la pédiatrie ou la chirurgie.
Laurent Guiraud / Archives

C'est le blues des blouses blanches. Lors d'une conférence de presse donnée en vidéo ce mercredi matin, le syndicat SSP a dénoncé la dégradation des conditions de travail que la crise sanitaire en cours suscite dans le personnel hospitalier, ainsi que dans les EMS. La pandémie conduirait les directions à bafouer les droits des travailleurs et le manque de matériel leur ferait courir des risques, dénonce notamment le syndicat.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.