La police aura son centre de cybercriminalité

Suisse romandeLa Conférence latine des chefs de département de justice et police donne le feu vert à la création d'une unité spécialisée dans la détection des crimes numériques.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un centre de compétences cyber verra le jour en Suisse romande. Il sera piloté par les spécialistes de la police cantonale de Genève. L'objectif de cette plateforme est d'avoir une vue globale de la criminalité numérique au niveau romand.

Le domaine de la cybercriminalité est complexe au niveau technique. De plus, le volume de la criminalité ne cesse d'augmenter ces dernières années, ont indiqué mardi, dans un communiqué, les polices cantonales romandes.

Le centre de compétence cyber a été validé le 4 avril par la Conférence latine des chefs de département de justice et police. Le centre sera opérationnel en avril 2019.

Quatre spécialistes issus de la Brigade de criminalité informatique de la police judiciaire genevoise et une dizaine de policiers travailleront dans ce centre. Les polices romandes auront aussi à disposition une plateforme d'informations de la criminalité sérielle en ligne. Celle-ci s'appelle PICSEL. Son but est de favoriser le processus global de renseignement. (ats/nxp)

Créé: 09.04.2019, 13h22

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève: le congé accordé aux femmes par la Ville fait débat
Plus...