Ramadan: le DIP genevois veut une enquête externe

Agressions sexuellesLa conseillère d'Etat genevoise Anne Emery-Torracinta veut lancer une enquête externe sur Tariq Ramadan.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dans l'impossibilité juridique d'ouvrir une enquête administrative sur Tariq Ramadan, la conseillère d'Etat genevoise Anne Emery-Torracinta veut lancer une enquête externe. L'objectif est de faire la lumière sur ce qui s'est passé autour de l'ex-enseignant et au collège de Saussure.

«Nous sommes en train de rechercher la ou les personnes» qui peuvent mener cette enquête, a déclaré mercredi matin la ministre de l'instruction publique sur les ondes de Radio Lac, revenant sur une annonce faite mardi soir à la RTS. Ces personnalités seront indépendantes du département, a-t-elle assuré en réponse aux accusations d'«omerta institutionnelle» formulées par des citoyens.

Quatre anciennes élèves de Tariq Ramadan ont témoigné de manière anonyme dans la presse pour l'accuser d'abus sexuels. Selon Mme Emery-Torracinta, l'enquête externe devra faire la lumière sur ce qui a dysfonctionné, notamment la raison pour laquelle le dossier de l'islamologue, qui a enseigné dans les années 1990 au collège de Saussure, est vide.

Suite à ces témoignages, le département a mis en place un groupe de travail pour améliorer les procédures internes, a rappelé son porte-parole Pierre-Antoine Preti. En outre, la ligne verte ouverte en décembre 2017 a reçu une cinquantaine d'appels, dont seize concernent des situations relevant de la loi sur l'aide aux victimes, faisait savoir lundi la conseillère d'Etat. (ats/nxp)

Créé: 14.03.2018, 12h46

Articles en relation

Une nouvelle expertise médicale de Tariq Ramadan

France Une nouvelle expertise médicale de l'islamologue suisse, mis en examen pour viols, a été ordonnée. But: vérifier la compatibilité de son état de santé avec sa détention. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La Suisse, nid d'espions
Plus...