Passer au contenu principal

Le prix du masque flambe en pharmacie

Un élu a mené l’enquête en ville. Boris Calame a acquis une pièce à 50 fr. Les autorités pourraient sévir.

Le député suppléant Boris Calame a acheté un masque à 50 fr. dans une pharmacie des Pâquis.
Le député suppléant Boris Calame a acheté un masque à 50 fr. dans une pharmacie des Pâquis.
Keystone

«Un tel abus de faiblesse, c’est dégueulasse.» Boris Calame ne décolère pas après la tournée des pharmacies qu’il a effectuée mardi après-midi au centre-ville, en chemin entre son domicile et son travail, avec quelques détours, admet-il, motivé par l’intérêt public de la question.

Le député suppléant dit avoir reçu un accueil «adorable» dans la plupart des officines, mais il a aussi débusqué des brebis galeuses. Dans chaque échoppe, l’écologiste a demandé un masque pour sa mère octogénaire rebelle, refusant le confinement. La plupart des enseignes visitées étaient en rupture de stock, mais ce n’est pas le cas partout. On lui a proposé des modèles simples, dits de chirurgien pour 1 ou 2 francs (rue de Coutance ou avenue de Champel), et d’autres plus sophistiqués pour des tarifs allant jusqu’à 50 francs la pièce.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.