Passer au contenu principal

Prêt de Berne pour rénover le siège de l'UIT

Le Conseil fédéral a demandé au Parlement un prêt de 95,6 millions de francs pour rénover le bâtiment de l'Union internationale des télécommunications.

Le bâtiment de l'UIT (à gauche) vu depuis la place des Nations.
Le bâtiment de l'UIT (à gauche) vu depuis la place des Nations.
Keystone

La Confédération participera à la reconstruction du siège de l'Union internationale des télécommunications (UIT) à Genève. Le Conseil fédéral a demandé mercredi au Parlement un prêt de 95,6 millions de francs. La durée des travaux est estimée à cinq ans, de 2022 à 2026.

Fondée en 1865, l'UIT est l'institution spécialisée des Nations unies pour les technologies de l'information et de la communication. Elle attribue dans le monde entier des fréquences radioélectriques et des orbites de satellite, élabore des normes techniques et s'emploie à améliorer l'accès aux technologies de l'information et de la communication.

Ayant son siège à Genève depuis 1948, l'UIT possède trois bâtiments: Varembé, la Tour et le bâtiment Montbrillant, inauguré en 1999. Le plus ancien de ces bâtiments, Varembé, est aujourd'hui vétuste et ne répond plus aux normes.

Le projet de reconstruction de cet immeuble permettra une utilisation fonctionnelle du site grâce à un regroupement des activités de l?UIT en deux bâtiments au lieu de trois. Ce projet améliorera également le fonctionnement des bâtiments et réduira les coûts d?entretien.

Soutien à le Genève internationale

En sa qualité d'Etat hôte, il est dans l'intérêt de la Suisse de soutenir le projet de l'UIT, rappelle le Département fédéral des affaires étrangères. Sous réserve d'approbation par le Parlement, ce prêt de 95,6 millions de francs sans intérêts et remboursable sur 50 ans permettra de commencer les travaux de démolition/reconstruction dès 2022.

Le Parlement a déjà approuvé, en décembre 2016, un prêt de 12 millions de francs destiné à financer les frais d'études du projet de construction. Le canton de Genève contribuera au projet à hauteur de 42,4 millions.

Le renforcement de la Genève internationale fait partie des axes prioritaires de la stratégie de politique étrangère pour les années 2020 à 2023 du Conseil fédéral. Dans ce contexte, le pôle numérique constitue l?un des piliers thématiques de la Genève internationale que la Suisse souhaite maintenir et renforcer.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.