Passer au contenu principal

Polluée, la vallée de l’Arve guette le train avec anxiété

Les associations doutent que le Léman Express puisse soulager une région au réseau ferré obsolète. Confrontation.

L'arrêt en gare à La Roche-sur-Foron.
L'arrêt en gare à La Roche-sur-Foron.
LUCIEN FORTUNATI/ARCHIVES

«Cela fait cent ans que vous ne faites que des routes», accuse une dame dans le public. «La Haute-Savoie veut-elle vraiment abandonner sa politique du tout-routier?» enchaîne un homme, s’excusant de son élocution: il se remet à peine d’un accident cardiovasculaire qu’il attribue à l’air vicié de la région. Vendredi, la tension était palpable lors d’un débat organisé à Saint-Pierre-en-Faucigny par des associations haut-savoyardes pour évoquer l’avenir du chemin de fer dans la vallée de l’Arve, en proie à une pollution chronique.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.