Passer au contenu principal

La police perquisitionne le chantier des TPG d'En Chardon

Le contrôle policier fait suite aux révélations sur une affaire de dumping salarial.

Accolé à l’aéroport, le dépôt En Chardon est destiné à abriter 130 bus et 47 trams à la fin de cette année.
Accolé à l’aéroport, le dépôt En Chardon est destiné à abriter 130 bus et 47 trams à la fin de cette année.
LAURENT GUIRAUD

La police a effectué une descente mardi matin sur le chantier du dépôt des TPG d’En Chardon. «Une équipe de la police judiciaire est allée faire des contrôles, confirme Jean-Philippe Brandt, porte-parole des forces de l’ordre. Il s’agit de la brigade spécialisée dans le contrôle des conditions de travail qui, sur ce dossier, travaille avec l’assistance de l’Office cantonal de l’inspection et des relations du travail (OCIRT). Nous allons maintenant devoir entendre quelques personnes appelées à donner des renseignements.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.