La police met les cyclistes en garde face aux camions

SécuritéUne matinée de prévention ce samedi initiera le public aux périls de l’angle mort des poids lourds.

Choc mortel. En janvier 2017, un camion roulant route de Malagnou en direction de Genève a renversé une cycliste quand il a bifurqué à droite pour s'engager sur la route du Vallon.

Choc mortel. En janvier 2017, un camion roulant route de Malagnou en direction de Genève a renversé une cycliste quand il a bifurqué à droite pour s'engager sur la route du Vallon. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Elle avait 27 ans, préparait un doctorat et pédalait ce matin de janvier 2017 sur la piste cyclable de la route de Malagnou, en direction du centre ville, quand elle a été fauchée par un camion tournant à droite. Heurt fatal. L’affaire est encore en suspens devant la justice. Mais on peut penser que le bien nommé angle mort du poids lourd a pu jouer un rôle dans ce drame.

Dans le cadre de son activité de prévention, la police routière invite ce samedi les cyclistes pour les rendre attentifs aux périls que constituent, pour eux, les camions. La tragédie de Malagnou ne représente qu’un des onze cas de collision entre camion et bicyclette recensés entre 2015 et 2017 à Genève. Ils ont aussi fait cinq blessés graves et trois légers parmi les cyclistes. Dans huit de ces onze cas, l’angle mort était en cause. «Comme cycliste, on imagine trop souvent être vu par le chauffeur du poids lourd alors que ce n’est pas le cas, explique le capitaine Christophe Cergneux, numéro deux de la police routière. Or tout cycliste devrait partir du principe que le chauffeur ne peut pas le voir. Il faudrait ainsi éviter de se positionner aux côtés d’un camion, même arrêté au feu.»

Vidéo: les angles morts d'un véhicule lourd:

L’angle mort varie selon les modèles. Mais il peut couvrir un vaste pan à l’avant et l’avant droit du véhicule (là où un cycliste risque de se placer) et s’étend à des surfaces à l’arrière du véhicule et de larges pans latéraux. «On connaît des cas où le chauffeur a poursuivi sa route sans s’être même rendu compte qu’il venait d’écraser un piéton ou un cycliste, illustre le policier. Le problème peut être le même pour un bus.»

Le cycliste n’était fautif que dans trois des onze cas genevois recensés durant les trois dernières années. «Mais que le cycliste soit fautif ou non, il paie presque toujours cash un accident, souligne Christophe Cergneux. Il doit donc mettre toutes les chances de son côté!» Globalement, la blessure est en effet la règle plutôt que l’exception lors d’accidents impliquant des cyclistes. Sur les 233 recensés en 2017, l’adepte de la petite reine a eu des séquelles dans 87% des cas. Il était le responsable principal dans un peu moins de la moitié des cas (47%).

Lors de la matinée de prévention, ce samedi, les cyclistes pourront notamment s’asseoir au volant d’un camion pour expérimenter ses angles morts. On évoquera aussi la trajectoire des roues, qui diffère entre celles de l’avant et de l’arrière. Les participants recevront des conseils quant à leur positionnement dans le trafic sur un circuit d’entraînement. Le tout a lieu de 9 h à midi au 7, chemin Le-Sapay (Grand-Lancy), en partenariat avec le TCS et Pro Vélo.

Créé: 06.06.2018, 18h18

Articles en relation

Emouvant hommage pour la jeune cycliste

Accident A l’appel de Pro Vélo, une cinquantaine d’amis de la victime, de collègues et de cyclistes se sont rassemblés sur les lieux de l’accident. Plus...

Une cycliste de 27 ans perd la vie à la route de Malagnou

Fait divers Un accident s’est produit avec un camion. L’engin a tourné tandis que la jeune femme poursuivait sa route sur une bande cyclable. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus et enseignement à la maison
Plus...