La plage des Eaux-Vives est prête à vivre son tout premier été

BalnéaireBien qu’inachevé, le nouveau site de détente et de baignade s’ouvrira au public du samedi 22 juin au 29 septembre. Première visite des lieux et rappel des règles.

Vidéo: Lorraine Fasler

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sortez vos maillots et vos tongs! La plage des Eaux-Vives est enfin prête à accueillir ses premiers estivants. Même inachevé, le site s’ouvrira au public dès le 22 juin (à 10 h, pour les plus impatients) et jusqu’au 29 septembre.

Car on a failli attendre… Pour rappel, une plage à cet endroit est réclamée dès 2005 par une pétition. Le Conseil d’État élabore un premier plan en 2009, rapidement avalisé par un Parlement unanime, mais des oppositions se font jour et aboutissent à un verdict négatif en 2013, forçant à réduire l’empreinte du projet sur le milieu lacustre. Les travaux n’ont pu commencer qu’à l’été 2017.

Que nous réserve la plage en son état provisoire? Hier, les médias ont pu explorer les lieux, à dix jours de leur ouverture. Premier aspect frappant: la verdure y est apparue. Face à la rive, la roselière (qui restera en tout temps interdite au public) commence à croître. Dans le parc, 17 arbres, encore peu touffus, trônent dans un gazon qui reste novice. Les responsables décideront demain si la partie enherbée sera immédiatement livrée aux foules ou si on lui donnera quelques jours encore pour se fortifier. Le printemps a été rude. «La végétation a subi le mois de mai le plus froid depuis un demi-siècle puis quatre jours de bise comme on n’en voit que tous les cinq ans», rappelle Franck Pidoux, chef de projet au Département du territoire. Trois autres bosquets seront plantés en 2020.

Immense plan d’eau

Le parc restera amputé d’un couloir le long de la roselière pour permettre aux engins de rejoindre la zone portuaire, encore en chantier pour un an. C’est là que doivent être achevés la maison des pêcheurs, le restaurant, le port cantonal ou encore la vaste plateforme destinée aux dériveurs, même si ses plaques métalliques scintillent déjà au soleil. Les travaux seront, paraît-il, parfois impressionnants mais peu bruyants.

Côté lac, au bas d’une promenade minérale, on longe la rive sur quelque 350 mètres de galets baignés par les flots et ponctués par des petites digues, des épis couverts par de lourdes plaques de calcaire. La dernière anse, qui prolongera la plage à 400 mètres, restera inaccessible cette année. Le tout s’inscrit dans la suite des sables du prolongement de Baby Plage qui sera lui aussi ouvert au public le 22 juin. L’immensité du plan d’eau offert aux baigneurs impressionne.

Des anges et des triporteurs

Des «anges», soit des équipes de jeunes hôtes, accueilleront le public les premiers jours pour le familiariser au lieu et à ses règles, qui sont nombreuses. D’abord, pas de musique amplifiée. «L’environnement se veut calme, dit Franck Pidoux. Si 5000 personnes amènent toutes leur musique, ce sera inconfortable.» La capacité grimpera à 8000 personnes une fois le site achevé.

Ce n’est pas tout. On bannit les barbecues, les animaux domestiques (sauf chien d’aveugle), tout véhicule (vélos, rollers ou trottinettes inclus) ou tout accostage en paddle ou autre. Pas de déchet (il n’y a pas de poubelle le long de la plage mais un centre de tri à son entrée). Pas de privatisation de l’espace à l’aide de mobilier ou autre. Les parasols ne sont admis que sur les galets, pas dans le parc (à cause du réseau souterrain d’arrosage). Pensez à un chapeau, les arbres restent chiches en ombre. Pas de savon sous les douches, déjà prêtes au bout des épis. Pour les WC, il faut se contenter d’une installation provisoire. Les blocs définitifs ne seront bâtis qu’une fois le terrain tassé.

Sur une note moins restrictive, la plage est gratuite et accessible jour et nuit (attention à l’arrosage nocturne, toutefois; quant à l’éclairage il se veut discret). On nage sans surveillance. Des fontaines à eau, des bouées et un défibrillateur sont disponibles.

Le restaurant de la plage n’ouvrira que dans un an. Mais son gérant a préparé une offre préalable à bord des «Vélos de la plage», huit triporteurs dessinés sur mesure et dotés d’une réfrigération alimentée par des batteries de bateau. Ils s’installeront chaque matin et repartiront en soirée. Quatre d’entre eux garderont au frais les boissons. Deux autres serviront de garde-manger (quatre choix de salades et autant de sandwiches, comptez de 9 à 14 fr.) et tapas en soirée. Il y aura aussi un triporteur glacier et un autre pour le café. «Je tiens à la traçabilité des produits qui seront à 98% suisses», précise Aymon Choisy. Le restaurateur espère ne produire aucun déchet grâce à une vaisselle réutilisable.

Créé: 12.06.2019, 19h31

L’essentiel

Provisoire La plage commence par offrir 350 des 400 mètres qu’elle déploiera en 2020.

Encadrement Le lieu se veut calme: enceintes portables et barbecues en seront bannis.

Vivres Huit triporteurs offriront un service de petite restauration.

Articles en relation

Le centre nautique de Genève-Plage est à l'arrêt

Loisirs Aussi bien le Tropical Corner que le Wake Sport Center n'ont plus l'autorisation d'exploiter pour le moment. Plus...

Genève-Plage réussit son mariage avec le lac et s’offre une toute nouvelle piscine

Plein air Le front lacustre du site olympique le plus grand du canton s’étoffe de manière élégante et spectaculaire. Le 15 mai, on se baigne. Plus...

Six mois après l'incendie, les jeux de Baby-Plage font peau neuve

Genève L'aire de jeux avait été ravagée par les flammes dans la nuit du 8 au 9 novembre. Les arbres sont moins touchés que prévu. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...