Le parc Floraire, le tout premier des jardins alpins

Parcs genevois méconnus (6/6)Niché à Chêne-Bourg, ce paisible parc offre une grande diversité de végétation et de recoins imitant la nature.

Le buste du botaniste Henry Correvon veille sur le jardin alpin qu’il a créé en 1902. Dans les années 80, un bassin et son rideau d’eau (photo ci-dessous) ont été aménagés. Les rocailles et leurs plantes alpestres ont été réhabilitées en 2013.

Le buste du botaniste Henry Correvon veille sur le jardin alpin qu’il a créé en 1902. Dans les années 80, un bassin et son rideau d’eau (photo ci-dessous) ont été aménagés. Les rocailles et leurs plantes alpestres ont été réhabilitées en 2013. Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est un parc qui ne dévoile pas toutes ses richesses au premier coup d’œil. Pour les découvrir, il faut laisser la curiosité guider ses pas vers des recoins ombragés, tapis dans une explosion de verdure. Si on aborde le parc Floraire par le côté de la mairie de Chêne-Bourg, il présente un aspect assez classique: vaste pelouse propre en ordre, grand cèdre, etc. L’originalité réside ici dans le rideau d’eau et le bassin longiligne qui s’étire sur une centaine de mètres. En été, celui-ci est transformé en pataugeoire par les bambins du quartier, malgré les écriteaux «baignade interdite».

(Lucien Fortunati)

Un jardin pédagogique

Mais pour les plus âgés, ou pour les férus de botanique, le plus intéressant se trouve ailleurs. Longeant le plan d’eau, fil rouge qui relie les deux parties du parc, on passe à côté de l’étrange Araucaria araucana, surnommé «bourreau (ou désespoir) des singes» à cause de ses feuilles disposées en écailles acérées, qui recouvrent totalement les branches.

Une arche de glycine mène à ce qui fut le tout premier jardin alpin de Suisse, créé en 1902 par le botaniste vaudois Henry Correvon. Ce grand spécialiste de la flore alpine s’y fit construire un grand chalet où l’on distingue quelques détails ornementaux de style Art nouveau. Juste à côté se trouve une jolie dépendance qui peut être louée pour des fêtes. Le chalet, lui, est de nos jours occupé par une partie de l’administration communale et par un restaurant qui dispose d’une vaste terrasse où l’on peut se sustenter à l’ombre d’un superbe hêtre pleureur. Comme les autres arbres et plantes, il porte sur son tronc une étiquette indiquant ses noms scientifique et courant. Un détail qui dénote la vocation pédagogique des lieux.

Premier en Europe à exposer des plantes alpines acclimatées à la culture en plaine, Henry Correvon avait reconstitué ici des rocailles et planté tout une variété d’espèces au milieu desquelles trône aujourd’hui son buste sculpté. «Le parc Floraire était un lieu visité par des grands de l’Europe, confiait en 2013 la conseillère administrative chênoise Beatriz de Candolle au site «Signé Genève». Le roi de Bulgarie ou le premier ministre britannique y sont venus durant les années 30.»

Racheté par la Commune en 1980, le jardin a été réhabilité en 2013. Les experts en rocailles des Conservatoire et Jardin botaniques de la Ville de Genève (CJB) ainsi que les élèves et enseignants du centre d’horticulture de Lullier ont prêté main-forte aux jardiniers communaux. Plus de 50 espèces, dont certaines existaient déjà dans les arrangements floraux d’Henry Correvon, composent un véritable foisonnement de végétation imitant la nature. Il y a même un plant de Saxifraga probynii Correvon offert par le CJB, le seul à cultiver cette espèce à Genève.

Ruisseaux et labyrinthe

En traversant le plan d’eau par l’un des petits pontons, on accède à une troisième partie du parc, qui ne manque pas non plus d’attraits. Deux ruisseaux artificiels descendent en pente douce vers des bassins où vivent habituellement des tritons alpestres, mais qui sont actuellement vides à cause d’un problème technique. À défaut de place de jeux, les enfants adorent jouer à se perdre dans le petit labyrinthe végétal, pendant que leurs parents admirent la toiture et le clocher de l’église roumaine en bois jouxtant le parc. Une treille recouverte de vigne et un petit sous-bois clôturé, oasis pour la microfaune et la biodiversité, complètent l’ensemble. Même la route Blanche, qui passe à un jet de pierre de là, ne vient pas troubler la quiétude des lieux.

Créé: 20.07.2019, 08h07

Cliquez pour agrandir

«J’ai beaucoup de souvenirs ici»

En ce début d’après-midi estival, le parc Floraire est particulièrement calme. Les enfants qui ont l’habitude de venir se baigner dans le plan d’eau ne sont pas encore arrivés. Les rares occupants des lieux profitent du calme. «J’aime la tranquillité de ce parc», confie Isabelle, qui bouquine allongée dans l’herbe en prenant le soleil, bercée par le clapotement du rideau d’eau sous lequel elle va de temps en temps se rafraîchir. «J’habite juste à côté, explique-t-elle. Je venais déjà avec mes enfants quand ils étaient petits, et ma fille s’est mariée ici, à la mairie. Alors j’ai beaucoup de souvenirs dans ces lieux.»
Cristina et Victor aussi fréquentent l’endroit depuis longtemps. «À l’époque, je venais avec mes fils et maintenant j’y amène mon petit-fils, rit Cristina en regardant le bambin assis dans sa poussette. Il y a plein de petits recoins, même en automne c’est beau avec les couleurs des arbres.» Victor, lui, apprécie ce havre de paix qui contraste avec les nombreux chantiers dans le quartier.
Assise sur un banc, Marie-Claire vient souvent lire ici, faire des mots croisés ou de la couture. «C’est un beau parc, on entend les oiseaux. C’est apaisant.» AN.G.

Articles en relation

À Chêne-Bougeries, un parc en cache un autre

Parcs genevois méconnus (2/6) Dissimulé juste derrière le parc Sismondi, celui de Stagni apaise depuis plus de trente ans les habitants et les riverains. Plus...

Aux Charmilles, les perles se livrent au compte-gouttes

Parcs genevois méconnus (1/6) Îlot de verdure blotti au cœur d’un univers toujours plus bétonné, le parc de Bourgogne déroule ses charmes sur trois «étages». Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

)6 nouveaux projets en faveur des piétons et des cyclistes
Plus...