Les intempéries font un décès sur le lac

OrageUne femme a perdu la vie au large de la Belotte. Le SIS croule sous les appels. Le MAH touché. Drame à Taninges (74).

Vidéo: Fedele Mendicino

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Provenant du sud-ouest et se dirigeant vers le nord-est, un orage d'une rare violence s'est abattu samedi sur Genève. On déplore une issue fatale sur le lac, alors que les intempéries n'auraient pas fait d'autres blessés en l'état des connaissances à 21 h 30.

Vers 17 h 16, deux fusées de détresse ont été aperçues sur le lac au large de la Belotte, près de Vésenaz, rapporte la police cantonale. Trois bateaux, dépêchés respectivement par la police de la navigation, la Société internationale de sauvetage du Léman et le Service incendie et secours se sont trouvés face à une embarcation qui avait recueilli le tireur. Celui-ci avait nagé après le naufrage de son propre esquif sur lequel il avait navigué avec une dame: pris de court, ils n'étaient pas parvenus à se mettre à l'abri à temps.

Des plongeurs ont retrouvé dans les eaux du lac la malheureuse qui avait coulé avec le bateau. Prise en charge par la Rega, la victime a été héliportée à l'hôpital où son décès a été constaté. On ignore l'identité de cette victime. Il s'agirait d'une personne de passage à Genève. Ce drame est sans rapport avec la compétition du Bol d'or, précise la police.

Le SIS obligé de prioriser les appels

A 20h30, le Service incendie et secours comptabilisait déjà quelque 150 interventions à son actif, selon son commandant Nicolas Schumacher. La plupart des communes sont touchées, avec un épicentre sur la ville de Genève, Carouge et Lancy.« Nous avons reçu des centaines d'appels que nous sommes obligés de prioriser, les demandes vitales retenant notre attention en priorité, commente-t-il. Actuellement (ndlr, à 21 h 30), nous déployons de gros efforts sur la galerie technique des SIG qui passe sous les Rues Basses et dont l'inondation fait courir un gros risque de coupure de courant au canton. Deux cabines 18'000 volts sont aussi affectées.»

Samedi soir, le Musée d'art et d'histoire (MAH) a annoncé que son bâtiment principal de Charles-Galland resterait fermé dimanche. L'édifice centenaire «a en effet subi des infiltrations d'eau nécessitant des contrôles techniques immédiats visant à la sécurité des œuvres, écrit l'institution. Aucun objet exposé n'a subi de dommages.» Les autres sites du MAH restent accessibles (Cabinet d'arts graphiques, Maison Tavel, Musée Rath).

Des grêlons ont par ailleurs touché la ville. Il y a des dégâts. Le quartier de la Coulouvrenière, environnant le siège de la «Tribune de Genève», porte les stigmates de l'intempérie. Un arbre du cimetière de Plainpalais est tombé sur la rue des Rois, une situation prise en charge par le Service d'incendie et de secours. Quai Général-Guisan, en face de l'hôtel Métropole, un arbre du Jardin anglais s'est abattu sur la chaussée, obstruant le trafic en direction du pont du Mont-Blanc. Dans le parc même, les dégâts subis par la végétation sont importants. Un arbre s'est aussi abattu sur le boulevard de la Tour.

Caves et parkings les pieds dans l'eau

Des caves sont inondées. Le parking de la plaine de Plainpalais a reçu des cataractes d'eau. Selon le président de la Fondation des parkings, plusieurs ouvrages ont été touchés, mais personne n'a été blessé. «L'eau est montée jusqu'à 30 centimètres au 6e sous-sol du parking de Genève-Plage où des véhicules ont peut-être été endommagés, raconte Antoine de Raemy. A Cornavin, une personne est restée bloquée 35 minutes dans un ascenseur. A Plainpalais, au niveau inférieur, l'eau a atteint 25 centimètres.»

Dans ce dernier ouvrage, les portes vitrées de la cage d'escalier ont cédé sous la pression de l'eau. Les parkings d'Uni-Mail et Ansermet ont aussi été touchés. Des équipes s'affairent pour remettre les infrastructures en état au plus vite.

Partout dans les rues, on voit de la végétation déchiquetée et des signalisations de chantier balayées comme fétus de paille. Par endroits, les véhicules créaient des vagues dans leur sillage en franchissant des nappes d'eau stagnantes sur les chaussées.

Pour ne rien arranger, selon deux sources distinctes, le SIS confirme qu'un incendie a détruit un appartement en fin de journée aux Glacis-de-Rive. Les TPG signalaient en fin d'après-midi une perturbation de leurs lignes dans ce secteur alors que d'autres ont été notifiées depuis lors dans diverses régions du canton.

La France voisine n'a pas été épargnée. Selon le Dauphiné libéré, une touriste allemande de 51 ans a été tuée sur le coup, samedi vers 17 h, quand, en plein orage, un arbre est tombé sur son camping-car stationné dans le camping municipal de Taninges, dans la vallée haut-savoyarde du Giffre.

Meteosuisse a envoyé un avertissement de degré 4 (sur une échelle de 5) avertissant d'un «orage très violent» sur Genève entre 16 h 10 et 17 h 30. Le gros des intempéries s'est déchaîné sur le centre-ville entre 16 h 30 et 17 h.

31,7 litres par mètre carré

L'office fédéral de météorologie annonce samedi soir sur son site des cumuls de précipitation atteignant jusqu'à 31,7 litres par mètre carré en région genevoise. Les rafales y ont atteint 79,2 km/h. «Lors de son passage dans la région genevoise, la taille des grêlons fut comprise entre 3 et 5 cm», signale encore Météosuisse.

«Le ciel s'est obscurci très vite et en un clin d’œil ma terrasse était blanche, couverte de grêlons, témoigne Sophie, une habitante du centre-ville. On a déjà eu un orage du même genre il y a quelques années et on en aura toujours plus avec le dérèglement climatique. À chaque fois, de magnifiques arbres sont touchés.»

Galeriste à Plainpalais, Roland Burkhard a subi l'intempérie à plusieurs titres. «J'ai voulu protéger ma voiture de la grêle et l'ai emmenée au parking de Plainpalais mais celui-ci recevait des trombes d'eau. Revenu à ma galerie, une inondation commençait au sous-sol.» Les pompiers étant débordés, le tenancier de HumanitArt s'est acheté une pompe pour sauvegarder son arcade où les œuvres ne sont pas touchées.

Sur la plaine de Plainpalais, le Cirque du Soleil a interrompu son spectacle durant une vingtaine de minutes. «Sous le chapiteau, le bruit de la grêle est monstrueux», témoigne une spectatrice.

Festival féministe écourté

Les manifestations en plein air ont donc souffert. Exemple avec les associations féministes, qui tenaient leur premier festival commun aux Bastions au lendemain d'une journée de grève et manifestation des femmes. Elles ont dû écourter leur programme et s'adapter aux aléas climatiques.

«Le temps s'est gâté plus vite que prévu si bien que nous avons dû déplacer un concert au Kiosque des Bastions qui a nous a accueillies, raconte Bianka Roiron-Ziomek, au nom du comité de pilotage de la manifestation. Les débats et discussions ont dû être abrégés, des arbres sont tombés, mais tout s'est bien passé et il n'y a pas de blessé.»

Vers 18h30, la pluie se calmait. Un grand pan de ciel bleu se dessinait sur la crête du Jura. Un temps calme est prévu cette nuit et demain.

Créé: 15.06.2019, 17h45

Galerie photo

Un violent orage éclate à Genève

Un violent orage éclate à Genève Un grain d'une rare intensité, accompagné de grêle, a balayé le centre-ville samedi en fin d'après-midi.

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

)6 nouveaux projets en faveur des piétons et des cyclistes
Plus...