Passer au contenu principal

«La nouvelle gestion du Rhône est exemplaire»

Pour délester le lit du fleuve de ses sédiments, les SIG utilisent la méthode douce. Autorités genevoises et françaises s’en félicitent.

Comme une mare qu’il faut vider de temps en temps pour la nettoyer, la retenue d’eau du barrage de Verbois subit depuis une semaine une vidange partielle. Vendredi, alors que l’abaissement en était à son plus bas niveau (–12 mètres), des élus genevois et français ainsi que les gestionnaires de l’opération des deux côtés de la frontière avaient le sourire. Réunis à Verbois, ils se sont félicités de la collaboration régionale qui a permis l’application d’un nouveau mode de gestion préservant mieux la faune et la flore.

On est donc très loin de la brouille franco-genevoise qui avait suivi la vidange complète opérée en juin 2012, laquelle avait provoqué un désastre écologique. Durant quatre ans, autorités et exploitants franco-suisses des barrages sur le Rhône ont collaboré pour éviter qu’une telle catastrophe ne se reproduise. L’abaissement touche en fait trois barrages: Verbois, Chancy-Pougny et Génissiat.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.