Passer au contenu principal

Un nouveau projet routier est soumis aux députés

Le Conseil d’État requiert 97 millions de francs pour le barreau de Montfleury et la jonction autoroutière de Vernier-Canada.

Le nouvel axe doit réduire la circulation sur les routes environnantes.
Le nouvel axe doit réduire la circulation sur les routes environnantes.
DR

Alors que les députés viennent de jeter aux oubliettes les projets routiers de Genève-Sud (à Troinex et Plan-les-Ouates), le Législatif va devra étudier d’autres routes, sur la Rive droite. Le Conseil d’État vient de transmettre au Grand Conseil un projet de loi consacrant 97 millions de francs à la demi-jonction autoroutière de Vernier-Canada et au barreau de Montfleury. Ces ouvrages devraient relier, dès la fin de 2025, l’autoroute aux zones industrielles de Meyrin et Satigny. Celles-ci sont appelées à gagner 10 000 emplois supplémentaires durant la prochaine décennie, en se densifiant et en accueillant notamment des entreprises exilées du secteur Praille-Acacias-Vernets, voué à une reconversion urbaine.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.