Un nouveau projet routier est soumis aux députés

MobilitéLe Conseil d’État requiert 97 millions de francs pour le barreau de Montfleury et la jonction autoroutière de Vernier-Canada.

Le nouvel axe doit réduire la circulation sur les routes environnantes.

Le nouvel axe doit réduire la circulation sur les routes environnantes. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Alors que les députés viennent de jeter aux oubliettes les projets routiers de Genève-Sud (à Troinex et Plan-les-Ouates), le Législatif va devra étudier d’autres routes, sur la Rive droite. Le Conseil d’État vient de transmettre au Grand Conseil un projet de loi consacrant 97 millions de francs à la demi-jonction autoroutière de Vernier-Canada et au barreau de Montfleury. Ces ouvrages devraient relier, dès la fin de 2025, l’autoroute aux zones industrielles de Meyrin et Satigny. Celles-ci sont appelées à gagner 10 000 emplois supplémentaires durant la prochaine décennie, en se densifiant et en accueillant notamment des entreprises exilées du secteur Praille-Acacias-Vernets, voué à une reconversion urbaine.

Le projet de loi reprend la conception de cette liaison, telle qu’elle a été présentée au voisinage en juin, après avoir été lourdement remaniée en raison du tollé que le projet routier avait initialement suscité. Le plan d’origine planifiait une infrastructure entièrement à l’air libre. Sa version révisée prévoit de l’enterrer dans des tranchées couvertes sur un gros tiers de sa trajectoire (655 mètres sur 1,7 km).

«Cela permettra de préserver les riverains des nuisances, d’assurer une continuité paysagère et de permettre le passage de la faune, assure Jean-Baptiste Ferey, secrétaire général adjoint au Département des infrastructures. Grâce à la concertation, on a pu répondre aux préoccupations du public. Ce processus a été très sain.»

Le projet implique la création d’une nouvelle jonction autoroutière. Celle-ci sera partielle, ne s’ouvrant qu’aux flux provenant de la Rive gauche du Rhône ou s’y rendant. Cela devrait toutefois suffire à soulager les tunnels autoroutiers passant sous Vernier-Village, l’un des points les plus sensibles du réseau genevois, en attendant leur élargissement par l’Office fédéral des routes. Le nouvel échangeur est devisé à une quarantaine de millions de francs. Le crédit soumis aux députés inclut une contribution genevoise de 5 millions à ce chantier. Le nouvel axe doit aussi réduire la circulation sur les routes environnantes.

D’autres mesures sont programmées pour améliorer l’accessibilité des zones industrielles s’étendant aux confins de Satigny, Meyrin et Vernier. De nouvelles lignes de bus sont prévues, alors que les gares sont adaptées pour accueillir des trains plus longs. Le secteur doit en outre être sillonné par la future Voie verte traversant le canton d’ouest en est.

Créé: 10.04.2019, 17h38

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Conseil fédéral contre l'interdiction totale de la pub pour le tabac
Plus...