Le mur des Réformateurs victime de vandalisme

GenèveLundi soir, un individu a dégradé le monument du parc des Bastions avec une barre de fer. Il dit avoir agi par conviction religieuse.

Le déprédateur a été photographié en flagrant délit.

Le déprédateur a été photographié en flagrant délit. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Une petite voix lui aurait dit qu’il fallait qu’il aille casser le mur des Réformateurs», résume Sylvain Guillaume-Gentil, porte-parole de la police genevoise.

Lundi en toute fin d’après-midi, un individu originaire du Bangladesh et âgé de 26 ans a été surpris par des touristes occupé à une drôle de besogne. «J’accompagnais un tour en Segway pour deux Américains, explique Winfried Boeing, guide chez Citywheels, quand j’ai repéré un homme armé d’un burin et d’une pierre, en train d’essayer de détacher des pièces du mur. J’ai appelé la police. Dans l’intervalle, un touriste espagnol a tenté de plaquer le gars au sol, mais il a réussi à s’échapper. Finalement, la police est arrivée et l’a interpellé à la place Neuve.»

La police confirme que l’individu a été retenu par des touristes «assez interloqués». Le jeune homme, qui selon les forces de l’ordre a utilisé une barre de fer, a expliqué son geste par ses convictions religieuses «de type antéchrist», et a été auditionné au poste de police de Rive. «Les dégâts sont minimes, précise Sylvain Guillaume-Gentil. Aucune plainte n’a été déposée pour le moment, l’ayant droit sera averti dans les prochains jours et dispose de trois mois pour agir. L’identité du déprédateur a été relevée, mais il n’a pas été mis à disposition du Ministère public. Il n’y a pas de doute sur sa santé mentale; on peut l’estimer pénalement responsable de ses actes.» (TDG)

Créé: 27.08.2014, 07h17

Dossiers

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Suisse: il fera beaucoup plus chaud et sec en 2050
Plus...