Passer au contenu principal

Les motos sont amendables sur les trottoirs, même à Genève

Un motard parqué sur un espace piétonnier a été sanctionné à juste titre, malgré la tolérance genevoise, estime le Tribunal fédéral.

MICHEL PERRET

Le stationnement d’une moto sur un trottoir n’est pas autorisé, même si un passage suffisant est laissé aux piétons et même si on se trouve dans une ville réputée tolérante. C’est en substance ce que vient de dire le Tribunal fédéral sur un cas genevois. En 2016, un motard a reçu une amende de 40 fr. pour s’être parqué sur un trottoir de Genève. Cet avocat a fait opposition, arguant qu’il avait laissé libre plus de 1,5 mètre.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.