Loi sur la mobilité: les Verts pas satisfaits

GenèveLe parti écologiste estime que le Canton privilégie les transports individuels motorisés dans sa mise en oeuvre de la loi votée en 2016.

Le maire de Vernier, Yvan Rochat, pointe une mise en oeuvre de la loi «déconnectée».

Le maire de Vernier, Yvan Rochat, pointe une mise en oeuvre de la loi «déconnectée». Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un an après l'approbation par les Genevois de la loi pour une mobilité cohérente et équilibrée, les Verts ne sont pas satisfaits des mesures prises par le canton. Ils dénoncent un non respect du principe de transfert modal en faveur des transports publics et de la mobilité douce.

En mars, le conseiller d'Etat Luc Barthassat, en charge du Département de l'environnement, des transports et de l'agriculture (DETA), a présenté cent mesures qui doivent permettre de mettre en oeuvre la loi dans les cinq ans. «L'arbitrage est systématiquement fait en faveur des transports individuels motorisés», a critiqué mardi devant les médias Mathias Buschbeck.

En agissant en priorité sur la moyenne ceinture afin de fluidifier le trafic individuel motorisé, le DETA ne favorise pas le changement en faveur d'autres modes de transport, souligne le député. Les Verts relèvent aussi le conflit entre cette moyenne ceinture et les ondes vertes qui se prolongent vers les centres urbains et l'hypercentre, où il est prévu que les modes doux soient prioritaires.

«Déconnecté»

Yvan Rochat, maire de Vernier et candidat au Conseil d'Etat, donne plusieurs exemples de non respect de la loi. Aujourd'hui, le DETA veut fluidifier l'avenue Louis-Casaï, alors qu'un projet plus ancien vise à donner la priorité aux transports publics sur cet axe. A l'avenue du Pailly, un lieu en pleine mutation, le projet de fluidifier le trafic contredit celui de créer un carrefour avec des feux.

«La mise en oeuvre de la loi par le DETA est déconnectée de ce qui est déjà travaillé de manière sérieuse par le canton et les communes, notamment dans le cadre du projet d'agglomération 2019-2023», explique M. Rochat. Et de préciser que la concertation sur les cent mesures ne commence que maintenant avec les communes.

Reste que si les ondes vertes sont réalisées, les quartiers qui jouxtent les axes, et qui vont être densifiés, seront verrouillés à cause de la priorité donnée au trafic motorisé. Or ces quartiers subissent déjà un bruit routier supérieur aux valeurs d'alarme de jour comme de nuit, et les piétons sont ralentis dans leurs déplacements en raison de longs feux de signalisation.

Autres priorités

Les Verts déplorent aussi qu'aucun aménagement cyclable en site propre ne soit prévu pour traverser la ville. Quelques mesures concernent les cyclistes, mais elles ne sont pas chiffrées, contrairement à celles qui touchent aux transports individuels motorisés, note Simon Gaberell, conseiller municipal en Ville de Genève.

«Le DETA n'a pas compris qu'améliorer la fluidité des vélos, c'est améliorer celle des voitures en raison du report modal. Il ne considère pas le vélo comme un mode de déplacement à part entière, alors que c'est le plus efficace sur les parcours de moins de trois kilomètres», souligne M. Gaberell.

Forts de ces constats, les Verts demandent que la loi pour une mobilité cohérente et équilibrée soit appliquée à partir des projets et travaux déjà validés. Au-delà, la mobilité doit être organisée pour donner la priorité aux transports publics, au vélo et à la marche. «Les 100 mesures du DETA vont perpétuer les blocages. Elles menacent notre qualité de vie», met en garde Yvan Rochat. (ats/nxp)

Créé: 06.06.2017, 15h23

Articles en relation

Les Suisses sont friands des transports publics

Mobilité Une enquête publiée mardi indique que les Suisses font confiance aux transports publics pour aller travailler. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Braquage: La Poste renonce aux transports de fonds
Plus...